Menace terroriste en Guinée le porte parole de la gendarmerie alerte et préviens

    0
    Mode nuit

    Menace terroriste en Guinée : Mamadou Alpha Barry porte parole du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale, Commandant, a affirmé sur une radio privé de la place, le mercredi 29 juillet dernier que la menace terroriste qui menace notre pays et qui fait couler beaucoup d’encres et de salives en Guinée, est réel mais qu’il ne faudrait pas céder à la panique.

    Dans sa communication, il a soutenu que les djihadistes sont vraiment présents en Guinée, et qu’ils se font passer pour des orpailleurs dans les mines de Niantana dans la préfecture de Mandiana.

    «Aujourd’hui, on a des renseignements que ces gens ont contourné Bamako, pour venir s’implanter dans une zone en Guinée, ils font semblant de chercher de l’or, mais ce n’est pas de l’or, ce que le Président de la république a dit est réel, les menaces sont là et elles sont réelles », martèle t-il.

    Poursuivant, il explique qu’au lieu de critiquer ou de se jeter des flèches, c’est le bon moment de prendre cette menace au sérieux qui est loin d’être une affaire politique mais plutôt d’intérêt national.

    Abordant le volet du port du voile intégral dont le Président Alpha Condé a demandé un débat national sur le sujet, le commandant a tout simplement fait référence au kamikaze qui s’est déguisé avant de se faire exploser au Tchad.

    « L’homme qui s’est fait exploser portait une bourka qui doit être normalement portée par une femme, cela doit nous dire quelque chose, parce que nos femmes en portent ici aussi, je pense qu’on n’a pas besoin de politiser ce débat »,

    précise le porte parole du Haut commandement.
    Commandant Mamadou Alpha Barry, a surtout insisté sur le fait que ce sujet soit au cœur des débats, pour pouvoir éradiquer cette menace le plus vite possible et extirper la psychose au sein des populations.

    « Quand la psychose gagne une nation, je pense qu’il y’a un terme appelé intérêt national qui doit être privilégié, prenons juste les attentats du 11 septembre, les préparatifs étaient visibles les terroristes venaient apprendre à piloter aux Etats-Unis, les services de renseignement avaient alerté l’Etat, mais il n’a pas réagi, on a vu les conséquences».

    explique le patron de la communication du Haut commandement de la Gendarmerie.

    Poursuivant, il affirme qu’aujourd’hui tous les pays francophones africains sont pris en otage,

    « après le Mali c’est quel pays qui vient ? C’est la Guinée, et cela doit nous interpeller, car le jour qu’on sera surpris ici, tout le monde va prendre la mer, donc il faut qu’on éradique cette menace dès maintenant », conclut-il.


      0
      conakrylemag Magazine
      Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ...

      Comments

      Leave a reply

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.