Moriba Albert Delamou ou Moriba Bicigui
Temps de lecture : 2 minutes
5 (100%) 1 vote[s]

Moriba Albert Delamou ou « Moriba Bicigui » pour les intimes, C’est lui qui aura les destinées de la Commune Urbaine de Nzérékoré pour les cinq (5) prochaines années.

Ce cadre issu du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir, a été élu dimanche 14 octobre 2018, par 22 des 41 conseillers municipaux comme #Maire de la Commune Urbaine de Nzérékoré.

#Moriba_Bicigui était jusque là, président de la ligue régionale de football et président de la commission assainissement et deguerpissement à la délégation spéciale.

Si certains apprécient son passage à la tête de la ligue régionale de football avec des compétitions nationales qu’il a réussi à faire jouer au stade du 03 avril de Nzérékoré notamment le tournoi des filles et le tournoi de montée en deuxième division, d’autres par contre pensent qu’il pouvait faire plus. Ils (ses détracteurs) dénoncent entre autres sa gestion « opaque » de la ligue mais aussi le fait qu’aucun club de la région n’arrive encore à jouer une compétition nationale.

En tout cas, les citoyens de Nzérékoré attendent beaucoup de leur nouveau maire qui devra dès maintenant se mettre au travail. Et parmi les défis qui l’attendent figure en bonne place la lutte contre l’insalubrité et l’occupation anarchique des voiries urbaines (sur ce plan, il n’a pas fait mieux lorsqu’il était président de la commission du même nom à la délégation spéciale. Il s’est seulement contenté des annonces), la lutte contre l’insécurité et le grand banditisme ou encore le reprofilage des voiries urbaines, l’emploi jeunes à travers des micros projets de développement etc.

A LIRE >>  Takana Zion a été arrêté dans la matinée de ce mardi

M. Delamou devra aussi apporter du sang nouveau à la mairie de Nzérékoré en mettant fin à certaines pratiques malsaines qui minaient l’hôtel de ville notamment la corruption et les détournements de fonds. D’ailleurs beaucoup pensent qu’il doit commencer par auditer la gestion de l’équipe sortante qui a été accusée récemment de détournement de plus de 350 millions de francs guinéens dans le cadre du projet de reprofilage des lits de la rivière « Tilé », financé par le PNUD.

Sera t-il à la hauteur de la confiance et des attentes des citoyens ? Wait and see…

Bonne chance

Avec Espace radio forêt

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.