votre espace publicite 2018

Ils sont nombreux ces Guinéens qui affirment que les Forces Sociales( FS) ont échoué dans toutes leurs revendications

Ils sont nombreux ces Guinéens qui affirment que les Forces Sociales( FS) ont échoué dans toutes leurs revendications

Ils sont nombreux ces Guinéens qui affirment que les Forces Sociales( FS) ont échoué dans toutes leurs revendications ( baisse du prix du carburant, putsch à la Cour constitutionnelle…) et qu’elles n’ont aucune capacité de mobilisation. Mais il faut se poser une question : si les FS n’avaient aucune capacité de mobilisation , pourquoi l’Administration interdirait toutes les manifestations qu’elles déclarent ? La réponse à cette question peut se trouver dans un simple constat.

En effet, la première marche organisée par les FS a connu un succès éclatant. En terme de mobilisation, aucune entité, hormis certains partis politiques, n’avaient jusque là pu réunir autant de monde à l’occasion d’une matche depuis 2010. Pour le Pouvoir, le risque était donc grand de voir se développer un tel mouvement surtout à l’approche des échéances de 2020. On se souvient encore du poids important des Forces Vives d’il y a quelques années.

Il fallait dorénavant interdire systématiquement, et même pour des motifs absolument puérils, toute manifestation que les FS envisageraient d’organiser. Le fait que cette marche des FS s’était déroulée sans incidents n’a pas empêché l’interdiction de toutes les autres que les FS car le souci des autorités locales était ailleurs.

Par ailleurs, critiquer la mauvaise gouvernance tout en critiquant en même temps et de manière virulente quelquefois ceux qui prennent l’initiative de descendre dans la rue ou d’entreprendre d’autres actions concrètes pour la dénoncer, est pour le moins incompréhensible.

En plus, les FS ne sont composées que de quelques Guinéens. Ces derniers ne peuvent absolument rien réussir seuls. En janvier et février 2007, les FV n’auraient pas obtenu les résultats que l’on a connus sans la forte implication d’une très grande majorité de Guinéens de toutes les ethnies et de tous les bords politiques.

Au Sénégal, le Mouvement « Y’en a marre » n’a pas obtenu seul l’alternance, de même qu’au Burkina, le « Balai Citoyen » a rencontré l’adhésion de milliers de citoyens pour faire chuter le Tout-Puissant Blaise Compaoré.

Un Peuple résigné, un Peuple qui se comporte comme un spectateur et non pas un acteur de son propre destin mérite amplement son sort.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *