votre espace publicite 2018

Nul ne remet en cause le principe selon lequel la souveraineté appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants élus ou par voie référendaire.

Nul ne remet en cause le principe selon lequel la souveraineté appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants élus ou par voie référendaire.
VOTRE NOTE

Nul ne remet en cause le principe selon lequel la souveraineté appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants élus ou par voie référendaire. En particulier, personne ne conteste aux citoyens leur droit inaliénable de se déterminer sur différentes questions d’intérêt national par le biais d’un référendum. Mais il est impératif d’aller au-delà de la consécration et de l’affirmation de ces principes. Il faut en plus prendre en compte l’opportunité et la motivation de chaque consultation référendaire.
Lorsqu’un référendum n’a d’autre finalité que le maintien au pouvoir d’un homme et de son entourage au mépris du principe de l’alternance, il est du devoir de tous de s’y opposer.
Lorsqu’un commis de l’État affirme qu’il faut prier Dieu afin qu’il accorde  » le maximum de temps  » au Président de la République pour qu’il continue à travailler, le changement de Constitution projeté n’a pas pour but de faire progresser notre système démocratique, d’où la crainte légitime des citoyens.




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

A LIRE >>  Dix choses que les politiques ignorent des journalistes par Abdoulaye Bah

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.