Des plateformes de la société civile lancent un projet sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté
Des plateformes de la société civile lancent un projet sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté
Des plateformes de la société civile lancent un projet sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté

Des plateformes de la société civile lancent un projet sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté

Conakry, le 18 mai 2017-Un projet de mise en place d’un cadre de concertation sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté en Guinée a été lancé ce jeudi à Conakry. L’initiative est de trois plateformes de la société civile guinéenne à savoir la Convention des Acteurs non Etatiques de Guinée (CANEG), le Conseil National des Organisations de la Société Civile pour la Paix, la Démocratie et le Développement (CNOSC-DDG) et le Forum des ONG pour le Développement Durable (FONGDD).

Les participants, au nombre de 60, viennent notamment de la société civile, des départements ministériels, des partenaires au développement et des institutions nationales et internationales. Pendant deux jours de travaux, ils échangeront et discuteront sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté en vue d’aboutir à la formulation de recommandations pour la formalisation d’un cadre de concertation.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Adama Sow, membre du Conseil Economique et Social, représentante de la Présidente de l’Institution, Hadja Rabiatou Serah Diallo.

« Le Conseil National des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement de la Guinée a toujours rappelé que la population a besoin de paix et d’unité nationale qui favorisent le développement du pays », a indiqué le président de la CNOSC-DDG, Salamana Diallo. Et d’appeler tous les acteurs sociopolitiques à œuvrer pour le renforcement de la paix, la prévention des conflits et le respect des valeurs citoyennes.

De son côté, la présidente du FONGDD a affirmé l’engagement de son organisation, à s’investir pour « la mise en place d’un cadre de concertation constituant ainsi un espace de partage et de dialogue autour des concepts gouvernance locale, paix et citoyenneté dans notre pays ». Poursuivant, Mme Saran Touré a indiqué que « ce cadre de concertation qui met les OSC [organisations de la société civile, NDLR] elles-mêmes devant les communautés permettra de mobiliser autour des valeurs comme l’unité, la solidarité, l’égalité et la citoyenneté pour assoir les bases d’une paix durable et propice au développement ».

Dans son discours de lancement des activités du projet, Mme Adama Sow, au nom de Hadja Rabiatou Rabiatou Serah Diallo, Présidente du Conseil Economique et Social, a rappelé que le CES est toujours préoccupé par des questions de paix, de gouvernance locale et de citoyenneté. « Car sans paix, a-t-elle dit, il n’y a pas de stabilité ; sans stabilité, il n’y a pas de gouvernance ; sans gouvernance, il n’y a pas de développement ; et sans développement, pas de citoyenneté ».

Pour elle, « le Conseil Economique et Social étant une maison de paix et de dialogue, reste à la disposition des initiateurs de cet atelier pour une écoute attentive afin de formuler des avis et recommandations pertinents à Monsieur le Président de la République et à l’Assemblée Nationale ».

Le projet de mise en place d’un cadre de concertation sur la paix, la gouvernance locale et la citoyenneté en Guinée s’exécutera pendant 9 mois. Il est financé par le 10ème Fonds Européen de Développement à travers le programme d’appui à la société civile (PASOC).

La Cellule de Communication du Conseil Economique et Social

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Me Mohamed Traoré

Selon toute vraisemblance, le Justice veut se servir du dossier de Amadou Djouldé Diallo pour envoyer un signal fort à ceux qui tiennent des propos considérés comme offensants à l’endroit du Chef de l’État. Quitte à violer la loi.

Selon toute vraisemblance, le Justice veut se servir du dossier de Amadou Djouldé Diallo pour …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.