Prise de service du nouveau ministre des Mines et de la Géologie M. Abdoulaye Magassouba

0 40
Rate this post

[dropcap]C[/dropcap]ommuniqué du Ministère des Mines et de la Géologie – Prise de service du nouveau ministre des Mines et de la Géologie, M. Abdoulaye Magassouba : « Transformer le potentiel minier de la Guinée en une réalité faite d’emplois et de prospérité pour le peuple guinéen et pour les partenaires »

Conakry le 7 Janvier 2016 – A l’occasion de la cérémonie de passation de service, le nouveau ministre des Mines et de la Géologie, M. Abdoulaye Magassouba, s’est exprimé publiquement pour la première fois depuis sa nomination le 4 janvier dans le nouveau gouvernement de compétences et d’actions, formé par le Président de la République Alpha Condé et le nouveau Premier ministre, chef de Gouvernement Mamady Youla, pour soutenir la reprise économique et la création d’emplois en Guinée.

Au cours de son allocution affichant la priorité donnée à l’action, à « la performance », aux « actes » et aux « résultats » concrets, M. Magassouba a donné les grandes orientations de sa mission, envoyant des signaux forts en direction des partenaires économiques guinéens et internationaux de la détermination renouvelée à accélérer le « développement effectif » du secteur minier. L’objectif est « que ce dernier puisse pleinement jouer son rôle de levier de développement » de la Guinée par « des actes » porteurs de « résultats » tangibles en faveur des populations, des partenaires et de la nation toute entière. Le nouveau ministre des Mines et de la Géologie a aussi rappelé la vision stratégique de l’Etat vis-à-vis du secteur minier dans le développement de la Guinée, au-delà des mines, dans « la diversification de l’économie ».

A LIRE >>  Nana Akufo-Addo investi comme nouveau président du Ghana

Elément majeur de l’intervention, le ministre Magassouba a mis l’accent sur le besoin de concrétisation du potentiel minier de la Guinée en une prospérité effective pour les Guinéens et les partenaires. Mentionnant l’importance de la compétitivité de la Guinée sur les marchés mondiaux des matières premières, il a affirmé que la Guinée, dont le potentiel minier est « unique en Afrique et dans le monde », est « prédestinée à devenir un leader clé ».

Symbole d’une politique minière empreinte de recherche de performance et de compétitivité, mesurant les réalités économiques et financières des marchés mondiaux, le ministre a appelé à créer un secteur minier guinéen plus « résilient » par le développement de nouveaux projets et la diversification des ressources exploitées. Il a ainsi dit : « Nous devons saisir les opportunités à temps pour ne pas demeurer éternellement observateurs de marchés dont notre potentiel unique en Afrique et dans le monde nous prédestine à devenir un leader clé. Nous devons donc devenir maîtres de notre destin pour garantir un impact effectif du secteur sur le développement de notre pays ».

Signe du renouveau de l’approche pro-business du gouvernement guinéen vis-à-vis des investisseurs internationaux, le ministre a souligné toute l’importance accordée aux efforts à apporter pour créer « un environnement protecteur des investissements et dans un cadre de partenariats mutuellement bénéfiques ». Selon le ministre, « il est nécessaire de mettre en place des politiques gouvernementales robustes et coordonnées qui permettront l’essor du secteur qui est le point d’ancrage devant faciliter la diversification économique de notre pays. L’accent sera mis sur la bonne gouvernance, la transparence et la performance ».

A LIRE >>  Qui est Abdoulaye Magassouba, le nouveau Ministre des Mines et de la Géologie?

Le nouveau ministre a insisté sur l’importance du partenariat gagnant-gagnant et effectif avec toutes les parties prenantes du secteur minier : « Travaillons donc ensemble parce que nous ne pouvons réussir qu’ensemble », a-t-il appuyé.

Autre point saillant de l’allocution, le nouveau ministre des Mines et de la Géologie a mis en exergue la priorité « à parachever les réformes engagées et à accélérer le développement du secteur », avec des entreprises véritablement « citoyennes » et engagées dans le développement économique de la Guinée. Il a dit : « Pour réussir les chantiers de la réforme, nous avons besoin d’entreprises minières responsables dans la réalisation diligente de leurs projets dans le respect des règles en vigueur, avec un comportement d’acteurs de développement en plus de leur objectif légitime de satisfaction de leurs actionnaires ».

Le nouveau ministre des Mines et de la Géologie a par ailleurs pointé l’importance accordée au renforcement des capacités locales, notamment par la formation d’experts guinéens du secteur minier, le renforcement d’entreprises guinéennes et la création d’emplois pour les populations locales.

Il a dit : « Au-delà des revenus pour l’Etat et les communautés, le véritable impact du secteur minier réside inévitablement dans la création d’une expertise locale au niveau de la main d’œuvre et des PME guinéennes avec pour objectif, non seulement la création d’effets multiplicateurs sur les autres secteurs, mais aussi l’établissement de la Guinée comme pays exportateur d’expertise en Afrique et ailleurs (…). J’encouragerai vivement toutes les entreprises du secteur à un comportement volontariste dans la promotion des capacités locales qui sont moins onéreuses. Ces capacités locales et le développement du secteur de l’énergie seront aussi la base viable pour la transformation locale de nos matières premières ».

A LIRE >>  Sékourouréya : Alpha fait de son ex-épouse conseillère économique principale

Ce dernier point est essentiel, a-t-il souligné : « Nous devons avec les partenaires privés, dans notre intérêt commun, continuer à travailler pour aller vers cette transformation locale de nos minerais ».

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


Leave A Reply

Your email address will not be published.