reprochent au Conseil National de Transition de n'avoir pas prévu dans la Constitution un âge limite pour être candidat
Assemblée-National-Guinée
Assemblée-National-Guinée

reprochent au Conseil National de Transition de n’avoir pas prévu dans la Constitution un âge limite pour être candidat

Certains reprochent au Conseil National de Transition de n’avoir pas prévu dans la Constitution un âge limite pour être candidat à l’élection du Président de la République. Dans la première mouture de cette Constitution, il y a bel et bien un âge au-delà duquel on ne postuler à la fonction présidentielle. Cette disposition a finalement retirée de manière consensuelle. De même qu’on a supprimé toute condition de diplôme. Il fallait éviter tout ce qui pouvait être interprété comme un texte visant tel candidat. Surtout qu’on sortait à peine d’une crise.
Mais à quoi aurait servi une telle disposition dès lors que tout est susceptible de révision constitutionnelle en Guinée ? Même ce qui est déclarée insusceptible de révision.
Il ne reste plus qu’à espérer que dans la future Constitution, il pourrait être indiqué que pour être candidat à l’élection présidentielle, il faut être âgé au plus de 75 ou 80 ans. Ce n’est qu’une proposition. Et qu’on ne dise surtout pas que le caractère impersonnel de la règle de droit s’oppose à l’insertion d’une telle disposition dans la Constitution.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Ousmane Sonko “Alpha Condé et Alassane Ouattara n’ont pas droit à un troisième mandat, ils sont les seuls responsables de tout ce qui découlera de leur forcing.”

Nous ne nous prononcerons pas sur les détails de processus électoraux que nous ne maîtrisons …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !