A LA UNEInternationalPolitique

Russie: Retrait Choc du Traité Nucléaire en Pleine Tension Mondiale

Dans un contexte de tensions croissantes et de relations tumultueuses avec les pays occidentaux, la Russie, sous la direction du président Vladimir Poutine, a pris la décision audacieuse de se retirer du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICEN). Cette décision, officialisée par la signature du président, intervient en pleine crise ukrainienne et souligne la détérioration des relations entre la Russie et l’Occident.

Le TICEN, qui a vu le jour en 1996, n’a jamais été pleinement opérationnel, faute de ratification par un nombre suffisant d’États détenteurs d’installations nucléaires. Parmi ces pays, les États-Unis se distinguent par leur absence de ratification, une situation qui a poussé la Russie à reconsidérer sa propre participation.

En octobre, Vladimir Poutine avait évoqué la possibilité de se retirer du traité, tout en restant évasif sur la reprise éventuelle des essais nucléaires. Il a également mis en avant le développement de missiles avancés capables de transporter des charges nucléaires, soulignant ainsi la puissance militaire croissante de la Russie.

Depuis le début du conflit en Ukraine en février 2022, le président russe a alterné entre menaces et retenue concernant l’utilisation d’armes nucléaires, allant jusqu’à déployer des armes nucléaires tactiques au Bélarus, son allié le plus proche, durant l’été 2023.

La décision de se retirer du TICEN a été prise après un vote unanime de la chambre haute du Parlement russe, précédé par l’adoption du texte par la Douma d’État. Viatcheslav Volodine, président de la Douma, a décrit ce vote comme une réplique à l’attitude « méprisante » des États-Unis envers leurs engagements internationaux en matière de sécurité.

A LIRE >>  Parlons des sacrifices que font les pèlerins à leur retour du Hajj en Guinée

En octobre, la Russie a également réalisé des essais de missiles balistiques, se préparant à une éventuelle « frappe nucléaire massive » en guise de riposte. La doctrine nucléaire russe stipule que l’utilisation d’armes atomiques est strictement défensive, réservée à des situations d’attaque avec des armes de destruction massive ou en cas d’agression menaçant l’existence même de l’État.

Cette décision de se retirer du TICEN, ainsi que la suspension de la participation au traité de désarmement nucléaire New Start, signé avec les États-Unis en 2010, marque un tournant dans la politique de sécurité de la Russie et soulève des questions cruciales sur la stabilité et la paix mondiales à l’avenir.

Binta Barry pour Conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.