Temoignages sur les violences de taouyah

 Après les incidents survenus à Taouyah précisément à petit lac dans la commune de Ratoma, notre rédaction a joint respectivement une militante qui ne rate pas les événements de l’UFDG et faisant parti encore du cortège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) faisant objet d’attaque à Taouyah, Aïssatou Bah et un membre de la commission d’organisation du meeting du RPG arc-en –ciel à Petit Lac, Lanciné Sylla qui sont revenus tous sur la cause de ces malheureux incidents.

Selon Aissatou Bah, hier dimanche on revenait d’un mariage vers Taouyah accompagné de Hadja Halimatou Diallo, la femme de Cellou Dalein Diallo (président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée UFDG ndlr), arrivée au niveau de la partie communément appelée Petit Lac, nous avons trouvé les militants du RPG qui faisaient une animation.

C’est ainsi que notre cortège s’est trouvé face à des jeunes du RPG qui demandé à ce qu’on rebouche chemin, pas de passage. Les jeunes qui se trouvaient dans la section motard sont venus pour intervenir pour que le cortège puisse passer. C’est en ce moment que des affrontements ont commencé entre eux et nous.  Et certains jeunes  de la section motard et du cortège ont été blessés et notre bus brulé sur le champ.

A notre tour, nous avons vite appelé vers Bambeto et Hamdalaye pour donner l’information, que notre cortège a été attaqué à Taouyah de venir nous secourir.

Quant à Lanciné Sylla, nous avons organisé un meeting ici Petit Lac pour soutenir notre parti, et depuis que nous avons commencé l’animation, tous les véhicules contournent cet endroit pour passer soit pour aller vers Lanbanyi soit vers la Ville.

Mais on a été surpris de voir que les jeunes de la section motard dire qu’il faut offenser  pour passer. C’est en ce moment que nous avons dit que c’est impossible de franchir la partie. S’ils ne peuvent pas suivre les autres véhicules qui passent ils n’ont qu’à laisser. Merci, c’est tout ce que je peux vous dire la cause de ces affrontements.

A noter que, la nouvelle qu’à donner les membres du cortège aux quartiers favorables à l’opposition guinéenne s’est vite répandue comme une traînée de poudre à Conakry et les violences qui ont été enregistrées.

Affaire  à suivre…

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.