Accueil » Libre Opinion » Vieillesse aventureuse par les ambitions dépassée, recherche bombasse plantureuse
Souleymane Thianguel bah
Souleymane Thianguel bah

Vieillesse aventureuse par les ambitions dépassée, recherche bombasse plantureuse

Aujourd’hui, chers lecteurs avisés, je me fais le haut parleur troué d’une annonce hasardée d’un vieil égaré, qui n’a pas encore compris que le silence répété de ses enfants résignés peut rapidement se transformer en une colère incontrôlée.

Aujourd’hui, chers lecteurs tout aussi déjantés que votre auteur défroqué, permettez-moi de me décharger d’une lâche tâche et plutôt culottée. Celle de transmettre une annonce osée que le principal annonceur n’ose pas prononcer, se cachant derrière des phraséologies entortillées aux sous-entendus déjà dénudés, aux chutes déjà anticipées.

Aujourd’hui, chers lecteurs complices de mes délires récidivés, écoutez cette annonce dégelée et partagez : « Vieillesse aventureuse par les ambitions dépassée, recherche bombasse plantureuse pleine de vitalité, pour une troisième place d’épouse dévouée, et plus si affinités, dans un palais de voleurs rassemblés, au cours d’un quinquennat qui s’annonce perturbé, d’autant plus que les deux premières épouses de cette polygamie trachée ne se sont pas déroulées dans la gaieté. Belle vie assurée dans une famille disloquée, aux enfants divisés et résignés. Par intermittence renouvelée, soubresauts réguliers, maitrisés à coups de pétarades de lacrymo éparpillés et de balles sifflantes dans le derrière de ceux qui veulent revendiquer un peu de droit et de liberté, parce qu’ayant des représentants frappés du syndrome de la naïveté ou d’ambition démesurée. Début de la vie de couple néanmoins de tumultes assurées, parce que les enfants ne sont pas forcément prêts à accompagner la volonté du vieux à s’offrir cette troisième épouse zélée, eu égard de ce qu’il a fait des deux premières mamans qu’il a impunément détournées ».

A LIRE >>  Fodé Sylla, ancien Président de SOS racisme

Voilà donc les termes de cette annonce loin d’être futée, revue à ma sauce gombo-impertinente gluée, que je voulais vous transmettre en toute insincérité. Je sais. Je sais que vous vous racontez dans votre encombré gosier, qu’il est incorrigible ce foulèdi raté ! Et vous avez bien raison chers frères et sœurs en complicité, c’est pas de sitôt que je vais changer. Parce qu’entre nous c’est bien ainsi que vous me kiffez. Impertinent à souhait. Pour vous gaver de cet impénitent buffet à volonté. Alors, à vous de voir si le papy peut mériter une troisième bombasse foutrement décoincée, qui fait se dresser tout mec de son troisième pied et frémir toute meuf de sa crête décoiffée…

Une troisième bombasse au bassin de miel gentiment octroyée, qui puisse le gratifier de toutes les gâteries rêvées, pendant que la grande majorité de la famille frappée de fragilité, continue à se morfondre dans une espèce de frigidité ou de vœux d’abstinence obligés.

Alors, chers lecteurs attentionnés, vous l’avez sûrement compris à travers les délires bêtement égrenés des griots improvisés, cette troisième bombasse recherchée est une antre ouverte et offerte sur l’autel de nos orgasmes confisqués, une sorte de fontaine de jouvence d’éternité. Ces épousailles sonneront comme un mariage à perpétuité. Pour le payeur et pour le pire qui nous condamne définitivement à la continuité. Etant dans une famille qui pratique l’islam pour la majorité, à trois épouses consacrées, le papy sera encore dans les clous de la bénédiction de nos prélats avariés. Il pourra encore réclamer une quatrième en toute légitimité, surtout si l’ange de la mort décide de l’oublier.

A LIRE >>  FACE À FACE AVEC MARIE-JEANNE HAUTBOIS, CHEFFE DE DÉLÉGATION DE TERRE DES HOMMES EN GUINÉE

La sénilité étant un concept des plus relatifs dans nos contrées, il y a bien cent pour cent de chance qu’il soit déclaré apte à prendre part à des partouzes géantes jusqu’à ce qu’il soit par la terre absorbé. D’autres avant lui ayant joui jusqu’à leur mort déclarée, il n’y a pas de raison qu’il n’en fasse pas autant si telle est sa volonté. Et il trouvera toujours des troubadours vénalement inspirés pour le guider sur ce chemin d’épines pavoisé. Les mêmes qui avaient hier tenté ce pari risqué, le tenteront une nouvelle fois sans sourciller. Parce que cette famille vibre, d’orgasmes individualisés, d’égoïsme patenté, d’opportunismes brevetés, d’arrivismes ancrés.

Vous, chers lecteurs qui aimablement acceptez de partager mes réflexions délurées, transmettez ce message débile d’un chroniqueur assoiffé de progrès et de liberté : dites-lui au papy qui veut essayer ce troisième mariage forcé, dites à tous ses larbins invétérés, que les règles de la maison familiale ont posé les limites que personne ne peut déborder. Tout père qui veut se marier a droit à deux épouses respectées. Ce n’est pas non plus possible de jouer les prolongations déguisées, en nous maintenant dans des violences conjugales planifiées.

Si le papy veut franchir la frontière réglementée, la troisième gonzesse sera considérée comme une vulgaire maitresse sado masochistement attachée, honteusement déshabillée dans une sextape sur Facebook exhibée. Alors, et elle et le mari reconnu d’infidélité, subiront la rigueur de la famille trahie qui agira en inconséquente sérénité. Depuis que les deux premiers pères de famille ont été enterrés, ceux-là qui s’étaient permis des épouses impoliment rééchelonnées, sous les ponts beaucoup d’eau a coulé. Beaucoup de temps s’est écoulé. Beaucoup de conneries on été écoutées. Et notre patience limitée s’est écourtée. Les générations ont changé.

A LIRE >>  INSIDE EXTRA TIME : La Ministre Jacqueline Marthe Sultan répond à toutes vos questions!

Les ambitions disproportionnées, illimitées, d’une vieille garde égoïste et dépassée, sont aux antipodes du réalisme et du patriotisme d’une génération contemporaine révoltée, qui exige des résultats de leurs aînés, au risque de les bouter hors des murs où l’Etat puise son autorité, au risque d’un certain dégagisme qu’on va très bientôt importer. Qu’on se tienne cela pour une vérité aussi intangible que l’est la limitation dont ici j’ai causé. Si quelqu’un veut tenter le diable en pleine journée, c’est sûr que ce ne sont pas les anges qui vont l’en dissuader. Parce que Dieu a d’autres préoccupations que de se demander comment un chef cuisinier fait pour cuire son œuf dans sa cuisine toute équipée. C’est pourquoi d’ailleurs après avoir partagé avec vous cette tranche de ma foutue singularité, je ferme ma gueule et je dégage !

Soulay Thiâ’nguel       

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*