ministre de la sécurité Mahmoud Cissé Ebola en Guinée : le Gouvernement hausse le ton contre les violences sur les agents sanitaires…
ministre de la sécurité Mahmoud Cissé Ebola en Guinée : le Gouvernement hausse le ton contre les violences sur les agents sanitaires…

Violences sur les agents sanitaires contre Ebola le Ministre de la justice et de la sécurité hausse menace de poursuivre les autres

[pre_post_ad adzone_id= »undefined » post_id= »26421″] le Gouvernement hausse le ton contre les violences sur les agents sanitaires…

L’épidémie d’Ebola qui s’est déclenchée en Guinée l’année dernière a  tué plus de 2000 personnes sur environs 3653 cas déclarés.

Mais voila les populations font encore de la résistance et depuis les violences contre les agents de santé ne cessent de monté.

le gouvernement ne tient plus à laisser faire et depuis les autorités guinéennes ont haussé le ton. Désormais toute personne qui se rendra  coupable de violences sur les agents de soin sera exposée à des peines de prison ferme.

Depuis le déclenchement de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée, des scènes de réticence suivies de violences ont été enregistrées un peu partout dans le pays. Les dernières en date sont survenues le week-end dernier dans la cité industrielle de Kamsar.

« Le ministère de la Justice garde des sceaux et celui de la sécurité, constatent avec regret que des destructions des biens matériels et de violences sur le personnel soignants des malades d’Ebola ont été enregistrés dans les localités de Coyah, Dubreka, Forécariah et Kamsar. Ce, malgré les mesures d’urgence sanitaire renforcée décrétée par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre Ebola »,

Déplorent les deux départements dans un communiqué conjoint lu ce lundi soir sur les antennes des médias de services publics.

Face à cette situation qu’elles qualifient d’inacceptable, les autorités en charge de la justice et de la sécurité invitent les citoyens à la retenue pour préserver les acquis déjà enregistrés.

En tout état de cause, préviennent-elles, tout acte de vandalisme, de destruction de biens fera l’objet de poursuites judiciaires.

« Les auteurs seront jugés, condamnés à des peines de prison ferme sans préjudices de dommages et intérêts »,

prévient le  ministre de la sécurité Mahmoud Cissé qui a lu le communiqué conjoint.

 

[/pre_post_ad]

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.