Accueil » Libre Opinion » « Ceux qui vivent , sont ceux qui luttent « .Alpha Saliou Wann
Alpha_Saliou_Wann
Alpha_Saliou_Wann

« Ceux qui vivent , sont ceux qui luttent « .Alpha Saliou Wann

Rate this post

Je crois qu’il faut mettre fin aux tueries de civils désarmés par les forces de répression du pouvoir en Guinée. Nous devons d’urgence réfléchir à trouver les moyens de nous protéger contre ceux qui ne sont en réalité que des hordes barbares sous les ordres de dirigeants hors-la-loi. Le monde entier est témoin des massacres successifs des jeunes manifestants pour la démocratie en Guinée. Mais lorsqu’Alpha Condé piétine la Constitution et certains membres des forces de défense et de sécurité font fi des articles 6, 141 et 142 de la Constitution, nous ne devons céder à la fatalité en les laissant continuer à perpétrer leurs crimes. C’est inadmissible qu’ils continuent de tuer des Guinéens comme des poulets. Le pouvoir d’Alpha Condé n’est pas soumis au droit, il agit totalement dans l’illégalité. Nous n’avons aucune protection. Nous nous invoquons nos droits constitutionnels, eux ils s’en foutent de la Constitution et des lois de la République et se donnent le droit de vie ou de mort sur n’importe quel citoyen du pays.
Nous voyons bien qu’il peut tuer les Guinéens et être reçu en Chef d’Etat partout, ce qui veut dire que nous ne devons pas compter sur la communauté internationale pour faire pression sur lui. Conformément à l’article 21 de la Constitution, nous avons le droit de résister à l’oppression. Cherchons d’urgence à nous protéger et à nous défendre contre les criminels qui nous tuent impunément . Nous ne devons pas nous laisser égorger comme des moutons de sacrifice. C’est l’argent de notre labeur qui sert à acheter les armes qui nous tuent , eh bien commençons d’abord à ne plus donner notre argent à un gouvernement qui a failli à son devoir de protection de ses citoyens. Ensuite, comme la Guinée est devenu un Far West, que chacun se donne les moyens de se défendre. Quand les dirigeants se rendront compte que c’est le respect de la loi qui peut éviter l’anarchie , ils finiront par se soumettre au droit. Mais nous ne devons plus tolérer cette violence à sens unique .
C’est devant les responsables de la Justice, les chefs religieux et les notables du pays que les détenteurs du pouvoir d’Etat tuent, violent, embastillent impunément des citoyens qui osent protester contre la mal gouvernance dans le pays et le plus souvent certains sont assassinés dans leurs maisons, dans la rue ou leurs lieux de travail. Ils ne pointent pas du doigt les criminels qui opèrent leurs sales besognes au nom de l’Etat, mais plutôt ce sont qui celles et ceux qui appellent à se mobiliser contre les violations répétées de notre Constitution qui sont accusés « d’envoyer à la boucherie les enfants ». Ils tirent à bout portant sur des jeunes militants à Conakry et à l’intérieur du pays, ils n’ont pas hésiter à massacrer dans leur sommeil de pauvres villageois à Zowota, comme ces derniers jours à Boké, à cause des mines. Trop c’est trop. S’il n’y a pas d’Etat (c’est Alpha Condé qui l’a dit), personne ne doit accepter de se faire tuer jusqu’à ce qu’on établisse un Etat pour faire respecter l’ordre légal dans le pays.
J’ai été membre fondateur de l’OGDH en 1989 et membre fondateur de l’UFD en 1991, durant ces décennies , je me suis battu pour défendre nos compatriotes contre l’arbitraire de l’Etat, y compris des chefs militaires (ils se reconnaîtrons ) et même Alpha Condé, tous arrêtés injustement, mais là, la goutte d’eau à déborder le vase. Dès lors qu’aucun chef militaire, ni de la gendarmerie et de la Police n’a eu le courage de prendre ses responsabilités pour refuser d’obéir à un ordre manifestement illégal (comme l’a fait le général Robert Guei en 1995 face au président Bédié ) nous sommes obligés de chercher les moyens de nous défendre.
« Vous êtes grands, parce que nous sommes à genoux « . Nous allons maintenant, nous relever pour être à votre niveau.
« Ceux qui vivent , sont ceux qui luttent « .

A LIRE >>  Le tout nouveau Secrétaire général des Affaires religieuses se nomme Elhadj Aly Jammal Bangoura
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*