A LA UNEPolitique

Après la dissolution du gouvernement en Guinée : Quel avenir pour les ex-ministres ?

Après la dissolution du gouvernement en Guinée : Quel avenir pour les ex-ministres ?

Depuis le 19 février 2024, la Guinée se trouve sans gouvernement suite à la décision du Général Mamadi Doumbouya de dissoudre l’équipe gouvernementale sous la direction du Docteur Bernard Goumou. Dans l’attente de la nomination d’un nouveau cabinet, l’avenir des anciens ministres reste incertain, suscitant de nombreuses questions au sein du Comité national du rassemblement pour le Développement (CNRD).

Le décret de dissolution n’a pas précisé les raisons de cette mesure drastique. Cependant, l’opinion publique suggère que les anciens membres du gouvernement pourraient être tenus de justifier leur gestion, particulièrement si des indices de malversations financières étaient découverts.

Des commissions dirigées par des membres du CNRD ont été mises en place pour examiner en détail la gestion des différents ministères. Les Secrétaires généraux, désormais responsables des affaires courantes, sont chargés d’examiner les dossiers et de rapporter leurs trouvailles directement à la présidence pour une évaluation approfondie.

La décision du CNRD de bloquer les comptes bancaires des ministres démis et de confisquer leurs passeports révèle clairement les intentions du comité à leur égard. Un membre de la société civile souligne que le Général Doumbouya a toujours été clair sur sa position contre la corruption, affirmant ne protéger personne.

François Fall, un ancien diplomate, trouve les circonstances de cette dissolution particulièrement inhabituelles, marquant une rupture avec les pratiques antérieures. Cette action a suscité de vives réactions à Conakry, où de nombreux citoyens, à l’instar d’Amadou Barry, appellent à une reddition des comptes de la part des ministres sortants, rappelant les événements suivant le coup d’État du 5 septembre 2021.

A LIRE >>  BIOGRAPHIE DU REGRETTÉ MORY DJELI DEEN KOUYATÉ, L'ARTISTE AUX PECTORAUX D'ACIER !

Le CNRD a mis en garde contre toute résistance, indiquant que bien qu’une approche douce soit privilégiée pour récupérer les biens de l’État, l’usage de la force reste une option. Le Général Balla Samoura, haut commandant de la Gendarmerie, a exprimé son désir d’éviter des confrontations directes pour la restitution des biens gouvernementaux.

L’issue de cette transition reste à observer attentivement.

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.