A LA UNEPolitique

Bah Oury : On exige même des contrats de performance à la police avec l’obligation de renflouer les caisses de l’Etat de plus de 60 milliards GNF. Mais où est-ce que la police va chercher cet argent et comment ?’’

Alpha Condé épinglé : ‘’Comment peut-on asphyxier l’économie du pays et pleurnicher pour manque d’argent.

 

Réélu pour un 3e mandat controversé, le président Alpha Condé a ordonné aux régies financières de doubler leurs recettes pour renflouer les caisses de l’Etat. Pour ses adversaires politiques, les mesures en passe d’être prise par le régime ne visent qu’à faire payer à la population la facture salée de ce mandat de plus.

Bah Oury

‘’Ils n’ont pas tenu compte du contexte mondial. Ils ont dit qu’ils vont faire ce qu’ils veulent, quoi que cela coute. On les a mis en garde, ils ont refusé d’écouter. Ils ont accru la charge du trésor vis-à-vis de la Banque centrale durant l’année 2020 de plus de 5 milliards de dollars. Et ce montant qui a accru la charge publique, à quoi a-t-il servi ? Est-ce que ça a accru les richesses ? Est-ce que ça a permis des investissements ?’’, se demande le président de l’Union des démocrates sur la renaissance de la Guinée.

 

Et Bah Oury de poursuivre : ‘’Ça n’a servi qu’à faire des opérations politiciennes. De nos jours, ils se disent qu’il faut compenser cela parce qu’on ne peut plus continuer à accroitre les déficits. Pour renflouer les caisses, il faut prendre l’argent là où on a l’habitude de le faire sans chercher d’imaginer de nouvelles dimensions. C’est-à-dire, augmenter les taxes sur les produits pétroliers, exiger la ré-immatriculation des véhicules pour avoir de l’argent et faire des cartes d’identité biométrique qui coutent 160.000 GNF’’.

A LIRE >>  OÙ SONT PASSÉS LES HOMMES/FEMMES INTÈGRES ? (Vincent Kamano)

 

A l’entendre, tout ce qui compte pour le pouvoir d’Alpha Condé, ‘’c’est d’avoir de l’argent coute que coute. On exige même des contrats de performance à la police avec l’obligation de renflouer les caisses de l’Etat de plus de 60 milliards GNF. Mais où est-ce que la police va chercher cet argent et comment ?’’

 

Pour M. Bah, ‘’la population guinéenne doit comprendre que l’Etat guinéen est pratiquement dans une situation financière désastreuse. Et la volonté de compenser cela amène des mesures qui manquent d’imagination et d’anticipation, qui ne feront d’accroitre les difficultés du budget national’’.

 

Il accuse le pouvoir de Conakry d’aggraver la crise en refusant de rouvrir les frontières avec le Sénégal et la Guinée Bissau. ‘’Qu’est-ce qui les a pris dans leurs têtes pour fermer les frontières ? Ils sont en train de briser l’élan économique et empêcher l’Etat guinéen d’avoir des ressources. Comment peut-on asphyxier l’économie du pays et pleurnicher pour manque d’argent ? C’est impensable et ça manque de logique’’, analyse-t-il dans l’émission Œil de lynx.

 

Il affirme que si Alpha Condé et son entourage avaient pris en compte ‘’l’évolution de la Guinée dans la stabilité et la préparation de l’avenir, ils auraient fait autrement dans l’intérêt de notre économie. Au lieu de cela, on est en train d’asphyxier le pays, tuer le secteur privé et décourager les jeunes qui veulent investir’’.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.