A LA UNEPolitique

Censure en Guinée : Espace TV et Evasion FM, Victimes de la Répression

Liberté de Presse en Guinée : La HAC et le Retrait Controversé des Chaînes de Canal+ sous le Prétexte de Sécurité Nationale

En Guinée, le paysage médiatique est de nouveau secoué par une décision controversée de la Haute Autorité de la Communication (HAC). Après avoir ciblé Djoma radio et TV, la HAC a récemment exigé de Canal+ le retrait des chaînes ESPACE FM, ESPACE TV, EVASION FM et EVASION TV de ses offres. La raison invoquée ? Des « impératifs de sécurité nationale ». Cette justification, aussi vague qu’alarmante, soulève des questions cruciales sur la liberté de la presse et la transparence gouvernementale en Guinée.

La HAC, agissant sur la base d’une saisie par « les services compétents de l’État », semble suivre une ligne directrice de plus en plus restrictive envers les médias. Cette décision, prise sous le couvert de la sécurité nationale, pourrait être perçue comme une tentative de museler la presse, surtout si l’on considère l’absence de détails ou de preuves concrètes justifiant un tel retrait.

Il est essentiel de se demander : quels sont les véritables motifs derrière cette décision ? La sécurité nationale est-elle réellement en jeu, ou assistons-nous à une manœuvre visant à réprimer les voix dissidentes et critiques envers le régime actuel ? La transparence est un pilier fondamental de toute démocratie, et l’opacité de cette situation ne fait qu’alimenter les spéculations et les inquiétudes quant à l’état de la liberté d’expression en Guinée.

La réaction de la HAC, bien que tardive, révèle une certaine franchise dans l’approche adoptée. Cependant, cette franchise soulève une question pertinente : pourquoi avoir attendu si longtemps pour clarifier les véritables raisons derrière ces retraits ? Cette hésitation initiale à fournir une justification claire et directe peut être interprétée comme un signe de faiblesse ou d’incertitude dans la gestion de la situation.

A LIRE >>  Enquête sur des allégations de corruption : Les pratiques douteuses du ministère des Mines de Guinée sous le feu des projecteurs

En outre, cette affaire nous rappelle une maxime fondamentale : « à une loi injuste, nul n’est tenu d’obéir ». Ce principe, ancré dans la conscience collective, souligne l’importance de la résistance civile face à des décisions perçues comme arbitraires ou injustes. Dans un contexte où la liberté de la presse est potentiellement menacée, cette maxime prend une résonance particulière.

La décision de la HAC de retirer ces chaînes de Canal+ soulève des questions profondes sur la liberté de la presse en Guinée. Est-ce un acte de censure déguisé ou une mesure de sécurité légitime ? La transparence et le dialogue ouvert sont essentiels pour dissiper les doutes et renforcer la confiance dans les institutions. La liberté de la presse ne doit pas être sacrifiée sur l’autel de la sécurité nationale sans une justification claire et convaincante. La Guinée, à la croisée des chemins, doit choisir entre la voie de la restriction ou celle de la liberté d’expression.

Dramé Ibrahima pour conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.