CORONAVIRUS EN GUINÉE: PANIQUE TOTALE AU SOMMET DE L'ÉTAT
Professeur Alpha Condé

CORONAVIRUS EN GUINÉE: PANIQUE TOTALE AU SOMMET DE L’ÉTAT

Depuis quelques semaines, Alpha Condé se bat, tant bien que mal, contre le coronavirus dont il est porteur. Ce qui justifie la réquisition à Conakry de six médecins russes et d’un avion médicalisé caché au Parking de l’ancienne compagnie aérienne Air Guinée, au frais du contribuable guinéen.

Le personnel médical russe est chargé du suivi quotidien du Président de la république. Ce qui a d’ailleurs permis d’éviter la catastrophe jusque-là. L’avion aussi est réquisitionné, en cas d’urgence, toujours sur le dos du contribuable guinéen.

Depuis quasiment deux mois, le gouvernement ne fonctionne pas. Nombre de ministres et autres dignitaires du régime se font confiner à Domicile.

  • Le simulacre de visioconférence qui s’est muée en une véritable honte nationale n’était qu’une manière de distraire les Guinéens. Autrement, tenter de prouver que tous les ministres vont bien.

Mais, au fond ce n’était pas réellement pour faire une visioconférence. Ils ont fait sciemment de saboter cette visioconférence, qui était bien loin d’en être une, puisque l’absence de certains caciques du régime allait être manifestement remarquée. Et cela allait encore aggraver les suspicions.

Des interrogations sont d’ailleurs très fréquentes actuellement, du genre où sont passés les Généraux Bouréma Condé, Namory Traoré et Baldé, ou encore Comlam, le fils spirituel d’Alpha Condé et l’homme à tout faire de la Présidence, sans compter le virevoltant Directeur du Protocole d’État, Sinkoun Kaba.

Ce qui est sûr et certain, beaucoup de proches collaborateurs d’Alpha Condé sont infectés de coronavirus. La mort de Kébé de la CENI, du Secrétaire Général du Gouvernement, du Colonel Sadou Doumbouya et des deux bérets de la Présidence ont exacerbé la panique au niveau d’Alpha Condé et de son équipe, qui voient une hécatombe les gurtter.

Pour tenter de contenir la panique au sein de la population, les statistiques sont sous-estimées. Pourtant, malgré tout, 622 cassont officiellement notifiés à la d date du 20 avril 2020. Les confinements à domicile continuent de plus belle. Les cas positifs errant dans la nature font légion et donnent des maux de tête à la population.

A compter de ce lundi, 20 avril 2020, les noms des haut-perchés ont été retirés de la liste générale des personnes infectées, disponible au CTE de Donka, pour masquer leur identité au grand public. Les résultats de dépistage des personnalités leur sont désormais remis à huis-clos ou sous plis confidentiels.

Les dispositions de prise en charge confidentielle des thuriféraires du régime sont également renforcées. N’importe quel médecin ne peut plus accéder au statut des membres du Gouvernement et autres hauts cadres.

Pour finir, on est bel et bien en droit de se poser des questions:.

  • Pourquoi cacher les cas de décès à la population?

  • Pourquoi ne pas utiliser utiliser ces malheureux cas de décès pour sensibiliser et convaincre la population sur la nécessité de respecter les consignes de prévention, histoire d’étouffer la propagation?

  • Pourquoi le gouvernement ne communique-t-il pas suffisamment sur la crise sanitaire pour atténuer la psychose et proposer des mesures d’accompagnement réalistes et réalisables comme au Sénégal par exemple ?

  • Pourquoi la décision interdisant les voyages vers les provinces n’est-elle pas appliquée avec rigueur, pour empêcher la dissémination du virus dans le reste du pays? Nous y reviendrons.

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

FNDC

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance (communiqué) !

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !