A LA UNEAfriquePolitique

Coup d’état en cours au Burkina Faso ?

Situation confuse au Burkina Faso où depuis 4 heures du matin des tirs d’armes lourdes sont entendues dans les casernes de la capitale burkinabè

Situation confuse au Burkina Faso où depuis 4 heures du matin des tirs d’armes lourdes sont entendues dans les casernes de la capitale burkinabè et d’autres villes du pays. On signale des affrontements entre groupes militaires, la zone de la radio-télévision nationale complètement bouclée et la télévision n’émet plus, tous les périmètres de sécurité sont envahis.

S’agit-il d’un autre coup d’Etat contre le MPSR, la junte militaire au pouvoir proche de l’ancien président Blaise Compaoré, ou d’une autre diversion face à la colère généralisée suite aux dernières attaques d’envergure des terroristes, dans le but de récupérer une situation et trouver des boucs-émissaires ?

Des émissaires militaires ont été envoyés en direction des ‘’mutins’’ pour calmer la situation car il se susurre qu’un problème d’argent ferait également partie de la colère des bidasses. Et le président de la Transition n’est pas localisée. Pour le moment, Ouagadougou retient son souffle.

Abdoulaye Sankara Abou Maco journaliste écrivain

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >> 

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.