A LA UNEPolitiqueSociete & divers

La direction nationale des télécommunications assiégé par les gendarmes

La direction nationale des télécommunications assiégé par les gendarmes
Que cherchent les gendarmes devant la direction nationale des télécommunications ? C’est la question que se posent de nombreux observateurs qui empruntent cette rue de la capitale guinéenne.

En effet , ces gendarmes sont arrivés sur les lieux suite au remaniement ministériel intervenu hier vendredi 19 juin 2020 pour empêcher l’accès à toutes personnes sans exception.

Ce samedi matin, 20 juin 2020 , c’est après moult interventions que le directeur national Elhadj Yacouba Cissé fut autorisé d’y rentrer pour raisons de service mais qui finira par rebrousser chemin arguant qu’il ne saurait travailler dans un bureau assiégé.
Mais que cherchent les gendarmes devant cette direction nationale qui n’est pas non plus une régie financière ? La question reste posée.
Affaire à suivre

Aboubacar SAKHO
Journaliste

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Guinéens vivant en France la reprise des opérations d’enrôlement pour les passeports biométriques démarrent le lundi 04 juillet 2022.

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.