Est-ce la disgrâce de Koutoubou Sanoh qui le fait courir tant ?
Professeur Koutoubou Moustapha SANO

Est-ce la disgrâce de Koutoubou Sanoh qui le fait courir tant ?

C’est un disponible chroniqueur dont le talent reste à désirer qui rivalise avec les journalistes qu’on découvre à travers ses nombreuses et litanies chroniques, qu’un bon Conseiller dont la présence auprès du Chef de l’État doit être plus remarquable et utile en ces moments de grande crise sanitaire.
Pr. Koutoubou Moustapha Sanoh aurait mieux servi la République et son bienfaiteur Pr. Alpha Condé en mettant ses talents d’éditorialiste au service des deux toutes ses prouesses que de mettre la presse dans son dos.
Et d’ailleurs mieux, puisqu’il fait preuve de disponibilité de là où il se trouve actuellement pour des raisons que lui seul pourrait nous étayer, les guinéens s’attendent plus et ont soif de vérité sur tous les supposés casseroles qu’il traîne comme une file à la patte.
C’est entre autres : Sa gestion catastrophique du hadj de 2010 qui porte un sérieux préjudice à son honneur, de sa gestion du projet WAQF-BID ou des fonds japonais… que de s’octroyer une médaille de bonne sainteté ou de distribuer des bonnets d’âne en se faisant passer pour un blanc-seing.
Il aurait expliqué aux guinéens de son absence lors du dernier voyage pour l’Arabie Saoudite alors qu’il se proclame comme étant la porte d’entrée du monde Arabe en Guinée comme tenu de sa proximité linguistique et culturelle que de tout autre influence liée à une quelconque personnalité. Car, on sait tous que si la Guinée décroche des fonds arabes, c’est bien entendu par le Chef de l’État.
Son éloignement de Sékoutoureyah ces derniers temps a plongé l’homme dans une déraison totale et le conduit sur un terrain littéraire loquace qui ne donne ni le goût de lire ni la moindre facilité de compréhension. Mais, il continue de nous servir du baragouin, ni arabe ni français.
Dans votre tribune ‘’Méfiez-vous des oiseaux de malheur”, vous dites de haïr les chroniques haineuses et de traquer les personnes qui publient le statut ou la sérologie des malades sur les réseaux sociaux. Mais, cher Pr. Sanoh vous avez vez rendu hommage à combien de décédés du COVID-19 ? N’êtes-vous pas de ces personnes à traquer.
Vous pointez du doigt tous les États et organismes internationaux de ne pouvoir prévenir la pandémie. Mais qu’avez-vous fait pendant tout ce temps comme contribution personnelle pour freiner la propagation de la maladie ?
Vous tirez sur tout, ces derniers temps et sans discernement. Est-ce du fait que vous soyez tombé en disgrâce pour vivre ces instants colériques et de grandes lamentations ?
Je pense bien qu’il est temps pour vous de démissionner pour afficher sans peur vos ambitions politiques futures ou vous taire à jamais.
Vos talents de pirouette ne sont point une surprise. C’est la faute à Alpha Condé. Le rêve démesuré qui vous traverse la zone de façade est que vous vous êtes retrouvé à un niveau de responsabilité trop élevé qui vous donne de fortes fièvres.
Revenez sur terre, cher Koutoubou !
Par Habib Marouane Camara, Journaliste-Chroniqueur
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Accident de la circulation à Kouroussa : C’est loin après le cortège ministériel

Accident de la circulation à Kouroussa : C’est loin après le cortège ministériel Trois morts, …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !