A LA UNEPolitique

Faudrait-il que le guinéen soit toujours tué pour un oui ou un non? (Lansana Kouyaté)

Faudrait-il que le guinéen soit toujours tué pour un oui ou un non?

Ce qui s’est passé à Coyah, à Dubreka et à Kamsar, ce 12 Mai 2020, est une preuve de plus de la préférence de ce régime à la confrontation et à la domination.

Plusieurs morts et blessés auraient été enregistrés.

Il aurait juste suffit d’écouter les citoyens et renforcer le dispositif à la sortie de Dubreka et de Coyah.

Nos condoléances les plus attristés aux familles éplorées et nos voeux de prompt rétablissement aux blessés.

Une énième fois, nous demandons que justice soit faite. Ces crimes ne devront pas rester impunis.

Lansana Kouyaté

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  JE N'AI AUCUN COMPLEXE AVEC LE MARTEAU SUR LES ROUTES DÉFONCÉES.

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.