A LA UNEEDITOPolitique

Internet en Guinée : Un « Service » selon Ousmane Gaoual Diallo, Mais à Quel Prix ?

Internet en Guinée : Un « Service » selon Ousmane Gaoual Diallo, Mais à Quel Prix ?

Dans le théâtre politique guinéen, les déclarations d’Ousmane Gaoual Diallo, figure controversée du gouvernement, ne cessent de susciter des remous. Récemment, il a abordé la question épineuse de l’accès à Internet, un sujet brûlant dans un pays où la liberté d’expression semble être sur un fil. « Il est regrettable de constater que la quête d’un débat constructif peut être détournée à des fins de propagande, » déclare-t-il, mais qui fait de la propagande ici ?

Un Débat « Constructif » ou une Manœuvre de Diversion ?

Ousmane Gaoual Diallo prétend vouloir un débat constructif, mais ses propos semblent plutôt une tentative de noyer le poisson. « Ma déclaration sur l’accès à Internet a été interprétée sans pleinement explorer le contexte, » se défend-il. Mais quel contexte justifie de restreindre un outil aussi vital que l’Internet dans notre ère numérique ?

L’Internet, un Simple « Service » ?

Selon le ministre. Ousmane Diallo, l’accès à Internet est un « service », et non un droit fondamental. Cette distinction, à première vue anodine, a des implications profondes. En reléguant Internet au rang de service, le gouvernement se dédouane de sa responsabilité de garantir un accès libre et ouvert à tous ses citoyens. « Cela diffère des droits fondamentaux, qui sont généralement considérés comme inhérents à chaque personne, » affirme-t-il. Mais dans un monde où l’information est pouvoir, n’est-ce pas justement réduire un droit fondamental ?

Une Compréhension Sélective de la Liberté d’Expression

Ousmane Gaoual reconnaît l’importance de l’Internet et son impact sur nos vies, y compris l’utilisation des réseaux sociaux. « Certains considèrent cela comme essentiel à la liberté d’expression et à l’épanouissement individuel, » dit-il. Mais alors, pourquoi le gouvernement semble-t-il si déterminé à contrôler et restreindre cet outil essentiel ?

A LIRE >>  Guinée : Fermeté contre la corruption, le ministre de la Justice maintient l'interdiction de voyager pour les hauts fonctionnaires

La Protection des Droits : Une Promesse en L’air ?

L’engagement du Ministère Ousmane Gaoual Diallo à respecter les droits de chacun sonne creux dans un pays où les actions du gouvernement contredisent régulièrement ses paroles. « Assurons-nous que les droits de chacun soient respectés, préservant ainsi l’intégrité de ce réseau mondial en tant qu’espace de liberté et de respect, » prône-t-il. Pourtant, les actes de censure et de restriction d’Internet parlent d’eux-mêmes.

Un Engagement à Explorer les Complexités Juridiques et Technologiques

Ousmane Gaoual invite à explorer les complexités juridiques et technologiques de l’accès à Internet. « Engageons-nous à explorer ensemble, » propose-t-il. Mais peut-on vraiment faire confiance à un gouvernement qui utilise ces mêmes « complexités » pour justifier ses actions répressives ?

Une Neutralité Factuelle ou une Évasion Habile ?

« Je suis là pour assister avec des informations factuelles et neutres, mais je ne peux pas me livrer à la critique personnelle, » conclut Ousmane Gaoual Diallo. Cette déclaration semble être une échappatoire pratique pour éviter de répondre aux critiques légitimes sur les politiques de son gouvernement en matière d’accès à Internet.

Conclusion : Entre Droits Fondamentaux et Jeux de Pouvoir

Les propos d’Ousmane Gaoual Diallo soulèvent plus de questions qu’ils n’apportent de réponses. En qualifiant l’accès à Internet de simple « service », le gouvernement guinéen semble minimiser son importance cruciale dans le monde moderne. Cette position, loin d’être un appel à un débat constructif, apparaît plutôt comme une tentative de justifier des politiques qui entravent la liberté d’expression et l’accès à l’information. Dans un pays où la démocratie est encore fragile, de telles actions ne peuvent qu’alimenter les doutes et les inquiétudes quant à la sincérité du gouvernement à défendre les droits fondamentaux de ses citoyens.

A LIRE >>  Sékou Jamal Pendessa face à la Justice: Symbole d'une Presse Guinéenne sous Pression

Dramé Ibrahima pour conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.