Dans le journal JA, Alpha Condé s’interroge ou interroge en ces termes « ...Pourquoi la question d’un 3ème mandat se pose-t-elle que lorsqu’il s’agit de moi... ».
Alpha Condé à kindia

Dans le journal JA, Alpha Condé s’interroge ou interroge en ces termes « …Pourquoi la question d’un 3ème mandat se pose-t-elle que lorsqu’il s’agit de moi… ».

Dans le journal JA, Alpha Condé s’interroge ou interroge en ces termes « …Pourquoi la question d’un 3ème mandat se pose-t-elle que lorsqu’il s’agit de moi… ».

Dites à Alpha que la question se pose à lui qui avait émis l’idée d’accorder
une amnistie aux vieux chefs d’État en exercice afin de les inciter à favoriser l’alternance démocratique et quitter le pouvoir sans crainte de poursuites judiciaires.

Dites Alpha Condé que la question se pose à lui pour avoir lutté pendant 40 ans pour selon lui, promouvoir la justice, la démocratie et l’État de droit en Afrique en général et dans son pays, la République de Guinée en particulier et finalement, trahir sa promesse une fois au pouvoir.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui que le peuple de Guinée avait accordé sa confiance même si cela s’était passé dans des conditions peu orthodoxes, pour espérer rompre avec la présidence à vie et marquer une rupture avec les pratiques dont il a passé plus de 40 ans de sa vie à dénoncer.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui a juré sur le Coran et la bible après son élection à la magistrature suprême, de respecter et de faire respecter une constitution qu’il a fini par jeter dans ses toilettes.
Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui dont l’État si on peut parler d’État qu’il préside au lieu de protéger ses citoyens, les terrorise plutôt.
Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui a remplacé les forces de défense et de sécurité républicaines du pays par une milice agissante à sa solde.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui a dévoyé toutes les institutions républicaine du pays en les transformant en simples chambre d’enregistrements.

Dites à Alpha Condé que la question s’adresse à lui qui a remplacé l’administration publique au service des citoyens sans exclusive par une administration ethnique au service exclusif de sa politique d’exclusion.
Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui parce que les guinéens ne veulent revenir en arrière après des lourdes sacrifices et du sang versé pour l’instauration de la démocratie dans leur pays.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui, il y’a quelques années était l’opposant vedette du même journal où il dénonçait les dérives autoritaires de ses prédécesseurs au point d’affirmer un jour que la prise des armes était le seul recours possible pour chasser les Présidents qui refusent de quitter le pouvoir par les urnes.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui continue à penser que la Guinée des années 90 sont celle de 2020.
Dites à Alpha que la question se pose à lui qui pense désormais, que la République de Guinée est devenue sa terre conquise et qu’il doit avoir un droit de vie ou de mort sur sa population.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui avait affirmé au lendemain de son élection, avoir hérité d’un pays et non d’un État. Mais qui, après 10 ans en qualité de premier magistrat, rendra à son futur successeur, un territoire qui n’a désormais, rien d’un pays à fortiori d’un État, d’une République.

Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui a perverti la pratique politique au point que les politiciens Guinéens, en particulier, ceux de sa mouvance, jurent plus au nom de leur communauté qu’au nom de la République.
Dites à Alpha Condé que la question se pose à lui qui a complètement inverser la belle et ambitieuse devise guinéenne: Travail, Justice et Solidarité en faisant de la Guinée, un pays de chômage endémique, d’injustice chronique et de communautarisme primaire.

Pour toutes ces raisons, dites à Alpha Condé de comprendre ce qu’il peine encore à comprendre; à savoir que les Guinéens majoritairement, ne veulent plus de lui et exigent qu’il plie bagage à la fin de son second et dernier mandat constitutionnel.

Dites lui, que faute de quoi, les guinéens lui donneront la réponse à la question qu’il continue à se poser au sujet de son rêve suicidaire de 3ème mandat ou celui de trop pour lui et de son clan mafieux.
À bon entendeur salut ! Wassalam

Sow Boubacar, CH.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Alpha Condé

Guinée : entretien avec Jack Cable de Stanford University à propos du réseau de fausses pages Facebook lié au RPG

Guinée : entretien avec Jack Cable de Stanford University à propos du réseau de fausses pages …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !