A LA UNELibre opinionPolitique

Kassory Fofana doit savoir cependant qu’il ne pourra pas tromper les Guinéens. (Sekou Koundouno FNDC)

Dans sa déclaration le mercredi 7 avril devant le bureau central du RPG au palais du peuple, Ibrahima Kassory Fofana, ce collaborateur vulgairement zélé du satrape qui revendique dans son bilan peu reluisant les meurtres de militants du FNDC et de l’opposition, a fait une déclaration stupéfiante.

Il déclare « Que personne ne prête son pays comme point de passage pour les fauteurs de troubles et de mal.» Cette déclaration venant d’une personne pressée d’arriver au sommet de l’Etat, est la parfaite illustration que cet individu est traumatisé et paniqué par notre engagement et notre détermination à combattre leur dictature et mettre fin à la prise en otage du pays par des personnes sans scrupules, sans foi ni loi. Cet individu a sûrement la mémoire assez courte.

Il est par ailleurs l’incarnation du virus de la corruption endémique qui gangrène la gouvernance en Guinée. Les guinéens de tout bord n’ont pas oublié le fameux scandale financier des 200 milliards, qui l’avait amené à fuir le pays pour se mettre à l’abri des poursuites judiciaires et organiser une vie d’orée pour sa famille avec nos richesses.

Prototype parfait du MAL GUINEEN par son reniement de tous ce qu’il avait dit sur le satrape condé comme carence, limites, menaces à la paix, à la stabilité. Ce type, sans vergogne n’est guidé que par la soif des raccourcis et intérêts sordides.

Ce qui l’amène à devenir soudainement un griot davantage zélé, agité capable de travestir sa propre histoire. Usurpateur de titre, l’éthique et l’honneur ne le guident point et son incompétence ne fait l’objet d’aucun doute.

A LIRE >>  financiers sur lesquels, les nouvelles autorités doivent travailler pour renflouer les caisses

A entendre ce sbire du sénile dictateur alpha Condé qui accuse aujourd’hui le Sénégal de tous les péchés d’Israël, ça sent vraiment de l’ingratitude vis-à-vis de ce pays qui a sauvé la vie à son mentor.

Sinon, à l’époque, comment alpha aurait pu quitter la chancellerie sénégalaise en Guinée qui était encerclée par les forces de l’ordre de Lansana Conté s’il n’avait pas été emballé, étiqueté comme une valise diplomatique et mis dans une voiture pour aller le déposer dans l’avion ?

Ils ont oublié tout cela aujourd’hui. Combien de ministres, de collaborateurs et clients du sénile dictateur n’ont-ils pas de maisons à Dakar où étudient et séjournent leurs enfants et familles? Par ailleurs, à cette époque son mentor accusait les forces de l’ordre d’alors d’avoir tué des militants de son parti qu’il qualifiait de martyrs.

Depuis dix ans qu’il est là, les forces de l’ordre ont tué au minimum 200 militants pro démocratie. Mais son ministre de l’Intérieur et lui-même tentent de nier cela aujourd’hui.

Voilà l’autre visage du clan du sénile despote Alpha Condé. On a l’impression qu’il se moque des Guinéens ou tout simplement qu’il veut ridiculiser davantage le bilan catastrophique du dictateur Alpha Condé pour se positionner dans le cadre du jeu de massacre auquel se livre en coulisses l’entourage de ce dernier.

Ibrahima Kassory Fofana doit savoir cependant qu’il ne pourra pas tromper les Guinéens. Il est tout aussi responsable que Alpha Condé de la mort de citoyens guinéens, du recul démocratique, de détournements de nos ressources et l’emprisonnement de centaines de démocrates. Certains sont morts en détention.

A LIRE >>  Alpha Condé du Palais au Mitard 

C’est lui qui avait déclaré qu’il préfère l’ordre à la loi avec toute la portée que comportait cette déclaration comme en termes de graves violations de droits de l’homme constitutives de crime contre l’humanité passibles de peines lourdes devant la CPI.

C’est lui qui avait déclaré qu’il mettrait le feu aux membres du FNDC. C’est pourquoi, son histoire de démission ne pouvait être qu’une rumeur pour amuser la galerie et prendre davantage en otage le sénile dictateur. Il ne peut en aucun cas démissionner car son sort est intimement lié au régime. Il se croit protéger tant que le régime dictatorial survivra.

Mais quoi qu’il fasse, il fera face à ses responsabilités. Il est d’ailleurs plus exposé que son patron puisqu’il est d’un âge beaucoup plus jeune. A l’instar des peuples frères de la sous-région, je rappelle à kassory que le peuple de Guinée est décidé à rompre la chaîne de cette dictature rampante pour mettre fin aux violations des droits humains et le mépris vis-à-vis du peuple. Les Guinéens lui disent à très bientôt..

 

SEKOU KOUNDOUNO responsable des stratégies et planification du FNDC /Membre du Balai Citoyen / Membre AFRIKKI.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.