A LA UNEPolitiqueSports

La CAF retire l’organisation de la CAN-2025 à la Guinée

Le président de la Confédération africaine de football Patrice Motsepe a informé la junte au pouvoir en Guinée que le pays n’organiserait pas la CAN-2025, a-t-on appris vendredi. En cause, des infrastructures et équipements « pas adaptés ou prêts » pour accueillir la compétition.

Le couperet est tombé, comme redouté depuis des semaines : la Confédération africaine de football (CAF) a retiré l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025 à la Guinée, qui n’est pas prête.

Le président de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe, a fait le déplacement de Conakry pour informer la junte au pouvoir d’une décision qui, a-t-il dit ensuite devant la presse, remonte à juillet.

« Demain, on demandera à la CAF de recevoir de nouvelles candidatures parce qu’en l’état actuel, les infrastructures et les équipements ne sont pas adaptés ou prêts pour que la CAF puisse accueillir (la CAN) en 2025 en Guinée », a-t-il déclaré. La CAF réunit son comité exécutif samedi.

C’est un nouveau contretemps pour la compétition reine du sport roi sur le continent. En 2014, la CAF avait attribué les trois prochaines CAN d’un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée.

Après le retrait au profit de l’Égypte de l’organisation de la CAN-2019, la CAF avait décalé le calendrier, attribuant l’édition suivante, en 2021, au Cameroun et celle de 2023 à la Côte d’Ivoire. La Guinée avait accepté d’organiser l’édition 2025.

A LIRE >>  Il est des crimes ou d'autres infractions que l'on pourrait reprocher à "grand Ko" autour des événements de 2009...

C’est aussi un sévère coup porté à la Guinée. Le colonel Mamady Doumbouya, arrivé au pouvoir par la force en septembre 2021, avait exprimé sa ferme intention d’honorer le rendez-vous.

« D’intérêt national »
Le doute n’a cependant jamais été dissipé. Organiser cette épreuve s’annonçait comme un défi majeur pour un des pays les plus pauvres de la planète, qui manque cruellement d’infrastructures au niveau, qu’il s’agisse d’équipements sportifs ou de transports.

Les déplacements routiers peuvent être cauchemardesques. La Guinée dispose dans la capitale d’un stade récent et d’un autre vétuste susceptibles d’héberger une telle compétition, mais aucun à l’intérieur du pays. Les travaux de construction pour pallier cette carence ont à peine commencé.

Se saisissant de l’affaire à bras le corps, le colonel Doumbouya avait nommé en mars un nouveau comité d’organisation, évinçant l’ancienne équipe, dont l’un des membres exprimait publiquement ses doutes quant à la faisabilité du projet. Il avait pris fin août un décret déclarant l’organisation de la CAN 2025 « d’intérêt national et prioritaire ». C’était la veille de l’arrivée d’une mission d’évaluation de la CAF.

À l’époque déjà circulaient des informations quant à une décision prise par la CAF en juillet de retirer l’organisation à la Guinée. Les raisons pour lesquelles le doute n’a pas été levé avant vendredi ne sont pas claires.

A LIRE >>  Satire à vue On s’en foot !

Le ministre guinéen des Sports Lansana Béa Diallo avait rapporté que la mission de la CAF venue début septembre avait suggéré l’éventualité d’un report à 2026 ou 2027. Mais le colonel Doumbouya avait écarté cette hypothèse et s’était engagé à ce que la compétition ait bien lieu en Guinée en 2025, avait-il dit.

« La CAN-2025, qui avait été attribuée à la Guinée, nous ne sommes pas prêts (à l’accueillir) pour le moment en Guinée, et il nous faut rouvrir ce processus », a dit Patrice Motsepe vendredi. Les travaux commencés par la Guinée doivent l’encourager à postuler à l’organisation de compétitions, a-t-il ajouté sans qu’apparaisse clairement auxquelles il faisait référence.

Avec AFP

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.