A LA UNELa Plume à JacquesPolitique

La Guinée dans la transition. Le nouveau décideur veut s’imposer.

La Guinée dans la transition. Le nouveau décideur veut s’imposer. Son pouvoir est déjà accepté. Il reste à lui donner une orientation précise. Un pouvoir intérimaire, disent certains guinéens, doit s’occuper de l’org anisation des élections et partir. Donc pour cela, nous n’avons pas besoin de trainer. Comme en 2010 on se focalisera sur la production d’un fichier électoral, de la reforme de la commission électorale et puis on fixe la date du vote. Nous ne savons qu’elle élection sera priorisée. Mais cela plairait bien à ceux qui n’attendent que des consultations pour s’offrir des postes de responsabilité.

Il est quand même important de s’arrêter un instant. Les élections, il faut bien les compter depuis l’instauration du multipartisme en Guinée. De 1990 à 2021, nous avons connu 16 élections, dont 6 présidentielles. 6 présidentielles qui nous ont donnés deux présidents de la République, quatre législatures et des communes en difficultés. La dernière décennie, aura été plus chargée. Elle a connu près de la moitié du nombre de scrutins, 6 pour être exact. Soit une élection tous les 18 mois. Combien de mois donc pour les actions de développement ? 4 mois tous les deux ans. Et personne ne dirait qu’il est surpris du progrès réalisé avec Alpha Condé. Il n’a pas eu le temps pour cela, il a passé son temps à préparer et à organiser des élections.

A LIRE >>  Guinée CNRD au pouvoir, résumé de la journée du Lundi, 15 novembre 2021

Tout a été fait pour que nous nous maintenions dans cette précarité de toujours. Aucun investissement. Les élections n’ont été organisées que pour consolider le pouvoir du Chef de l’exécutif. Il en avait apparemment soif. Il n’y a donc pas eu de réformes réelles. Le système de cooptation par lequel on a procédé pour meubler les différentes institutions constitutionnelles, a aidé à récompenser ceux qui n’avaient pas eu de postes de responsabilité dans l’administration. Beaucoup de cadres ont continué à se plaindre jusqu’à la chute du Chef.

Alors, c’est le moment de bien décider. De ce que nous voulons faire et de ce que nous pouvons réellement faire. Ce que nous voulons peut être considérable. Faire des réformes profondes, assainir l’économie nationale, moraliser la gestion, changer de système, voire changer la mentalité du guinéen, enfin offrir au peuple des dirigeants de qualité. Des dirigeants capables de sortir le pays de ce marasme économique et l’engager dans la compétition de ce siècle en cours.

Ce que nous pouvons faire : c’est bien ce qui est réalisable. Puisqu’il nous faudra pour y arriver, la volonté et les moyens. La volonté et le courage. Devant certaines situations, on pourrait se retrouver dans l’incapacité d’agir, parce qu’on ne voudra pas par exemple sanctionner un parent voleur. On ne voudra pas condamner un ami criminel. Ou bien on ne voudra pas sortir moins riche de cette transition. Notre pouvoir réside dans notre capacité à renoncer à nos ambitions personnelles, pour placer au cœur de nos actions la Guinée. C’est facile à dire, mais difficile à faire. Ce ne sont pas les concertations qui décideront, mais le colonel Doumbouya et son entourage.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.