A LA UNEPolitique

La Guinée Face à une Nouvelle Vague de Censure Médiatique : StarTimes Rejoint Canal+ dans le Retrait des Chaînes Critiques

La Guinée Face à une Nouvelle Vague de Censure Médiatique : StarTimes Rejoint Canal+ dans le Retrait des Chaînes Critiques

Le paysage médiatique guinéen est une nouvelle fois ébranlé par une décision qui renforce les inquiétudes sur la liberté de la presse : StarTimes, un autre grand diffuseur, a été sommé de retirer les chaînes Djoma, Espace, et Évasion de son bouquet. Cette mesure, survenant peu après une action similaire de Canal+, marque une escalade inquiétante dans ce qui semble être une série de tentatives visant à museler la presse critique en Guinée.

L’impact de cette décision est profond et multidimensionnel. Premièrement, il met en lumière une tendance alarmante à la restriction de la liberté de la presse. En retirant ces chaînes de deux grands diffuseurs, l’accès du public guinéen à des sources d’information diversifiées et critiques est considérablement réduit. Cela soulève des questions sérieuses sur la transparence et la pluralité des médias dans un pays où la liberté d’expression est censée être garantie par la loi.

Deuxièmement, cette décision révèle une apparente coordination entre les autorités et les grandes entreprises de diffusion. Le fait que StarTimes suive les pas de Canal+ suggère une pression croissante sur les entreprises de médias pour qu’elles se conforment aux lignes directrices du gouvernement, au détriment de l’indépendance éditoriale.

La réaction de la communauté des médias et des associations professionnelles sera cruciale dans cette situation. La nécessité d’une réponse unie et forte est plus importante que jamais. Si les médias plient sous la pression, cela pourrait ouvrir la porte à des restrictions encore plus sévères à l’avenir. En revanche, une résistance collective pourrait servir de contrepoids à cette tendance à la censure et à l’intimidation.

A LIRE >>  L'histoire de Sérhou Guirassy ne fait que commencer à s’écrire, n'en déplaise à ses détracteurs !

La situation actuelle en Guinée pose une question fondamentale : quelle est la valeur de la liberté de la presse dans un pays qui se bat pour sa démocratie ? La réponse à cette question est cruciale non seulement pour les journalistes et les médias guinéens, mais aussi pour la société guinéenne dans son ensemble. La liberté de la presse est un pilier fondamental de toute démocratie saine. Lorsqu’elle est menacée, c’est toute la structure démocratique qui est mise à l’épreuve.

La décision de StarTimes d’exclure Djoma, Espace et Évasion de son bouquet est plus qu’une simple question de programmation. C’est un symptôme d’une crise plus profonde affectant la liberté de la presse en Guinée. C’est un appel à l’action pour tous ceux qui croient en la démocratie et en la liberté d’expression. La façon dont cette crise est gérée définira le paysage médiatique guinéen pour les années à venir.

#PresseEnDanger

Ibrahima Dramé pour conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.