A LA UNEPolitique

L’Art de l’Évasion Responsable : Le Premier Ministre Goumou et le Casse-tête de la ‘Séquestration’

L’Art de l’Évasion Responsable : Le Premier Ministre Goumou et le Casse-tête de la ‘Séquestration’

Dans un épisode digne d’un mauvais roman policier, le Premier ministre de la Guinée, Bernard Goumou, semble avoir oublié que la transparence et la responsabilité sont les piliers d’un gouvernement éthique. L’incident rapporté par AfricaGuinee, impliquant l’ex-ministre de la Santé, Dr Mamadou Péthè Diallo, nous offre un aperçu fascinant de la ‘démocratie’ en action dans les coulisses du pouvoir.

Le 22 novembre 2023, Dr Diallo, fraîchement limogé, s’est rendu à la Primature, probablement pour une passation de service avec son successeur. Or, selon son avocat, Me Bomby Mara, cette rencontre s’est transformée en une séance de séquestration, orchestrée, selon lui, par le Premier ministre lui-même pour des « besoins de passation de service ». Un motif qui frise le ridicule, si ce n’était pas si sérieusement inquiétant.

Bien sûr, dans un tour de passe-passe digne d’un illusionniste, l’entourage de Goumou nie toute implication. Dr Diallo, présent à la Primature avant même l’arrivée de Goumou, aurait été conduit à la gendarmerie par un haut gradé – une balade forcée pour le moins inopinée. « Comment peut-on séquestrer quelqu’un qu’on n’a pas rencontré ? » se défendent-ils. Une question rhétorique qui, dans un monde plus sensé, n’aurait même pas besoin d’être posée.

L’histoire se complique encore avec les accusations de corruption et d’enrichissement illicite pesant sur Dr Péthè. Mais cela justifie-t-il une telle mascarade ? Le Premier ministre, plutôt que de clarifier la situation, semble préférer jouer au chat et à la souris, esquivant adroitement toute responsabilité directe.

A LIRE >>  Grève générale et illimitée annoncée en Guinée pour le 26 février 2024 par le mouvement syndical

Ce manège politique n’est pas seulement une farce ; c’est un affront à l’intégrité de l’État. Dans une démocratie qui se respecte, même l’ombre d’une telle affaire devrait susciter des enquêtes approfondies et des réponses claires. Mais, apparemment, dans l’arène politique guinéenne, les règles du jeu sont différentes.

La séquestration, réelle ou perçue, d’un ancien ministre sous des prétextes nébuleux est un symptôme inquiétant d’un système où la justice semble être une question d’interprétation. Alors que Goumou et son entourage se livrent à des acrobaties verbales pour esquiver les accusations, le peuple guinéen attend des réponses. Et pendant ce temps, la crédibilité du gouvernement continue de s’effriter, emportée par les vents capricieux de la Primature.

En conclusion, l’affaire Dr Péthè Diallo/Goumou nous rappelle que, dans le théâtre politique, l’illusion de la transparence est souvent plus séduisante que la vérité elle-même. Mais à quel prix pour la démocratie et la confiance du peuple en ses dirigeants ?

Dramé Ibrahima pour conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.