A LA UNELibre opinionPolitique

Le Ministre Saran Diallo, pardon, Taran Diallo et ses cadres vont bouffer leurs ongles dans ce misérable ministère dit des droits de l’Homme et des libertés publiques.

Le Ministre Saran Diallo, pardon, Taran Diallo et ses cadres vont bouffer leurs ongles dans ce misérable ministère dit des droits de l’Homme et des libertés publiques.

S’occuper des droits de l’Homme et des libertés publiques sous Alpha Condé et s’attendre à une manne financière à dilapider ne peut-être qu’un rêve.

Quand la directrice nationale des droits de l’homme qui vient d’être limogé pour dit-on « faute lourde » ne trouve pas mieux que d’en venir aux mains avec son ministron pour une histoire semble-t-il de problème de frais de carburant. C’est dire que dans ce ministère, les temps sont dures pour les uns et les autres.

Comme le Ministère n’est pas suffisamment ou pas du tout doté d’une manne financière à détourner, à dilapider comme au niveau des autres ministères, le Ministre Saran Diallo décidé à faire seul, main basse sur le maigre budget alloué aux frais de carburant de son ministère, depuis un certain temps, il a eu l’idée de faire du bruit autour d’un prétendu soutien financier aux familles des victimes des manifestations politiques.

Mais, c’était sans compter avec sa directrice nationale qui a compris que son ministre voulait juste inventer une initiative pour détourner seul l’argent alloué aux frais de carburant des cadres de son ministère.

A LIRE >>  COMMUNIQUE DU MESRS RELATIF A L’OUVERTURE DE LA PLATEFORME GUPOL SESSION 2021

C’est ainsi qu’après maintes réclamations et revendications sans succès auprès de son Ministre, elle finit par décider de le coincer dans son bureau et l’assener de coups.

Informé, le président tranche en faveur de son ministron malmené pour limoger l’indélicate directrice nationale pour faute lourde.

Mais pour celui qui connaît Alpha, s’aura que l’affaire est loin d’être pliée pour Saran, le Satan Diallo.

Déjà, lors de la confrontation entre les deux protagonistes, Alpha aurait fait remarquer que la Directrice nationale avait raison de revendiquer, de réclamer ses frais de carburant à son ministre; mais qu’elle ne devrait cependant pas, porter main sur lui.

Affaire à suivre ! Alla bonnii ko boni kon.

Sow Boubacar, CH

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.