A LA UNEPolitique

Le Mystère de la Villa Texane de 1,38 Million de Dollars du Directeur Général de la SONAP

Le Mystère de la Villa Texane de 1,38 Million de Dollars du Directeur Général de la SONAP

L’achat d’une villa luxueuse au Texas par Amadou Doumbouya, directeur général de la SONAP, pour 1,38 million de dollars soulève des questions troublantes sur l’origine de ses fonds et la légitimité de cette transaction. La reconnaissance par Doumbouya de la propriété de cette résidence imposante à Katy, Texas, déplace le débat sur les modalités d’acquisition de ce bien.

Le scénario le plus plausible pour cet achat semble être un paiement en espèces. Aux États-Unis, les procédures d’achat immobilier en espèces sont souvent plus simples et moins réglementées que celles requérant un prêt hypothécaire. Pour un étranger sans historique de crédit aux USA, emprunter auprès des banques américaines est pratiquement impossible. Cela soulève des interrogations sur la capacité de Doumbouya, résident non-américain, à obtenir légalement un prêt hypothécaire aux États-Unis sans recourir à la falsification de documents.

Des alternatives existent, comme s’adresser à des banques étrangères, mais celles-ci imposent souvent des conditions strictes telles que posséder un patrimoine dans le pays d’origine de la banque. L’utilisation de parts ou actions dans une entreprise pour un nantissement de valeurs mobilières est une autre option. Dans ce contexte, la création en octobre 2022 de « Motherland Consulting Agency LLC » par Doumbouya, avec sa femme et un certain Ali Sylla comme co-gestionnaires, attire l’attention. Des allégations indiquent que cette société pourrait être un écran pour le transfert de fonds illicites.

Le passé de Doumbouya à Houston, où il vivait en location et travaillait pour l’État, renforce les doutes. Comment a-t-il pu, en si peu de temps, accumuler suffisamment de richesse pour s’offrir une telle propriété? Cette question reste sans réponse claire.

A LIRE >>  Premier ministre ou toujours le premier des ministres ?

Ces éléments assemblés dressent un tableau inquiétant. Ils suggèrent non seulement des pratiques financières douteuses, mais soulèvent également des préoccupations éthiques et légales majeures. L’histoire de la villa texane de Doumbouya est un exemple flagrant des défis auxquels sont confrontés les pays luttant contre la corruption et le blanchiment d’argent. Elle met en lumière la nécessité d’une plus grande transparence et d’une réglementation plus stricte dans les transactions financières internationales, en particulier lorsqu’elles impliquent des personnalités publiques.

Binta Barry pour conakrylemag.com

PAR CONAKRYLEMAG.COM

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.