Monsieur le Chef de file de l'opposition, la prochaine fois que l'on vous demandera votre position sur la révision constitutionnelle ...
Président Cellou Dalein DIALLO

Monsieur le Chef de file de l’opposition, la prochaine fois que l’on vous demandera votre position sur la révision constitutionnelle …

Monsieur le Chef de file de l’opposition, la prochaine fois que l’on vous demandera votre position sur la révision constitutionnelle de 2001, dites simplement que la durée et le nombre de mandats présidentiels ne faisaient pas partie des dispositions intangibles de la Constitution de 1990 contrairement à celle en vigueur actuellement.

Dites aussi que vous ne portez pas la responsabilité de cette modification dès lors que c’est le Peuple qui avait dit oui à l’occasion du référendum.

Et si on doute du fait que c’est le Peuple qui avait effectivement voté en faveur du oui et si l’on pense que la volonté du peuple avait été manipulée, dites alors que le référendum qui est envisagé en vue du changement de la Constitution de 2010 n’est pas opportun dès lors qu’il existe encore des risques sérieux de manipulation de la volonté du même peuple.

Et vous passez à la question suivante.

Mohamed Traoré

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Me Mohamed Traoré

Selon toute vraisemblance, le Justice veut se servir du dossier de Amadou Djouldé Diallo pour envoyer un signal fort à ceux qui tiennent des propos considérés comme offensants à l’endroit du Chef de l’État. Quitte à violer la loi.

Selon toute vraisemblance, le Justice veut se servir du dossier de Amadou Djouldé Diallo pour …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.