A LA UNEJustice et DroitPolitique

La réponse caustique du ministère de la Sécurité guinéen à Human Rights Watch

0
colonel Baffoé Albert Damantang et Fabou

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC) de la République de Guinée a été saisi d’un communiqué de presse paru sur votre site le 29 avril dernier et affirmant que « les autorités (guinéennes) ont harcelé, intimidé et procédé à l’arrestation arbitraire de membres et partisans de l’opposition au cours des dernières semaines, dans une atmosphère d’insécurité liée aux restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19».

Réponse-Communiqué-HRW-du-290420
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

A LIRE >>  Guinée : controverse sur le bilan des échauffourées
conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

CVO : La Commission de la CEDEAO et l’OOAS démentent la prétendue approbation du médicament dénommé CVO

Previous article

Délestages électrique en Guinée : Conakry et les villes de province dans tous leurs états

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in A LA UNE