A LA UNEPolitique

Remuer ou mettre en évidence son postérieur semble être une nouvelle activité sur les réseaux sociaux.

Remuer ou mettre en évidence son postérieur semble être une nouvelle activité sur les réseaux sociaux.
Les bibliothèques par excellence de cette dépravation sont Tiktok et Instagram.

Au regard de l’engouement que cela suscite et du nombre de personnes qui s’y adonnent, tout porte à croire que c’est bien payé.
Entre prédation sexuelle et exhibition suggestive, l’agonie des bonnes mœurs semble très avancée.

C’est dommage pour la jeune génération qui arrive. Et le pire, tu ne verras pas la gente féminine et autres associations de femmes émancipées dénoncer ou sensibiliser les jeunes filles afin de mettre fin à de telles pratiques.

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Parlons des sacrifices que font les pèlerins à leur retour du Hajj en Guinée

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.