Accueil » Football » Salifou Camara super V contre attaque
Salifou Camara Super V Président de la Feguifoot Fédération Guinéenne de Foot
Salifou Camara Super V Président de la Feguifoot Fédération Guinéenne de Foot

Salifou Camara super V contre attaque

Madame et Messieurs,

C’est avec surprise mais beaucoup d’intérêt que j’ai parcouru votre courrier en date du 22/03/2016 et portant  » dysfonctionnements sur la gestion du football ».

Permettez-moi, d’éclairer votre lanterne sans pour autant rentrer dans une polémique qui n’enrichira ni le sport ni les acteurs du football.

  • De l’irrégularité notoire de la tenue des réunions du Comité Exécutif

J’ai solennellement demandé au C.E de se réunir même en mon absence, la réunion devant être présidée par un des vice-présidents comme le stipulent nos statuts. C’est pourquoi, vous avez bien tenu des réunions en mon absence (dirigées par les Vices Président).

Les PV en font foi. L’institution doit fonctionner avec ou sans la présence du Président. Votre obstination à ce que les réunions soient dirigées uniquement par le président tient au fait que sa présence donnerait l’opportunité de lui poser vos problèmes personnels. A la FIFA, le comité exécutif se réunit au moins deux (2) fois par an, et n’a pas vocation de se substituer au secrétariat général qui gère le quotidien. Il se réunit en plénière pour statuer sur les questions à lui soumises par l’administration.

  • Des absences de consultation préalable par rapport aux contrats de sponsoring

Les présidents de la commission Marketing, Finances et le S.G ont été associés à différentes étapes de négociation et de renégociation des contrats de partenariat avec les sponsors. Il est vrai que les approches et les premières négociations ont toujours été initiées par mes soins mais les résultats de ces négociations et de ces pourparlers ont toujours été communiqués publique ment et au Comité Exécutif avec célérité et aux médias en toute transparence.

Que devons-nous faire ?

Qui parmi vous a ‘approché‘ un partenaire ou tenté d’établir un pont avec un sponsor ? Qui parmi vous a « drainé » seulement 50.000 GNF en quatre années et demi, dans les caisses de la Fédération ?

La discussion et la conception sont du ressort du Marketing seul pas du Comité sous la supervision du président (article 42-b).

Ma redevabilité va aux acteurs du football en mon âme et conscience.

Penchez-vous sur les différents contrats (de Rio Tinto en 2011 à Guinée Games en 2015 en passant par Nimba Mining en 2013 ou Orange en 2012).

Les signatures protocolaires et  » théâtrales  » (Guinée Games à Palm camayenne, Nimba Mining à Palm camayenne, et Orange au siège de Tombo) sont des gages de bonne gouvernance car le public et la société civile sont au courant des tenants et aboutissants de nos accords de partenariat. Les revenus des contrats régulièrement versés sur nos comptes bancaires, comme attesté dans nos états financiers adoptés à l’Assemblée générale Ordinaire du 14 aout 2015 (page 21 et 22).

  • Des commissions permanentes de travail

Comme vous le dites, la mise en place unilatérale des commissions de travail est, qu’il me soit permis de vous préciser, du ressort et dans les prérogatives du Président.(conf. 1ère mandature du comité exécutif 2011-2015).

A sa discrétion, le Président associe le C.E et le Secrétariat Général dans la mise en forme des projets de commissions.

Les consultations du Président peuvent se faire en plénière ou en privé étant entendu que le président décide en dernier ressort.

Si tous les membres d’un gouvernement devaient choisir leur poste d’affectation ou leurs ministères, je ne sais pas comment on aurait pu le composer.

Vous avez été consulté pour proposer des noms de personnes susceptibles d’aider notre football. J’en ai tenu compte pour ceux d’entre vous qui ont fait des propositions. Ce n’est pas fermé.

Toute nouvelle proposition de rajout est la bienvenue.

Lors d’une de nos réunions, l’un de vos mentors, en l’occurrence Thierno Abdoulaye Bah n’a-t-il pas déclaré « Monsieur le Président, nous vous demandons de mettre les commissions en place pour qu’on se mette enfin au travail. En quatre ans et demi, nous n’avons rien ‘foutu’ la seule commission qui a fonctionné est celle de Diallo Chérif » (voir P.V dernière réunion.).

  • De l’attribution de marchés gré à gré

Contrairement à ce que vous avancez, permettez-moi de vous donner les précisions ci-après :

– Maison du Football, fruit du projet Goal II, ce projet est venu après 10 ans d’arrêt bien qu’en 2000 déjà j’avais eu le privilège avec le Président Blatter de faire la pose de la 1ère pierre puis encore des années après (en 2013), de lancer enfin les travaux de construction…

Pour un financement initial de 500.000 USD, cet immeuble a été réalisé pour une enveloppe définitive de 1.000.000 USD (soit une rallonge de 500.000 USD venant de moi-même).

Cela vous a été signifié en présence de la première autorité du pays S.EM le Président de la République et le délégué de la FIFA M. Kablan Sampon lors de son inauguration.

La procédure définie de sélection et d’attribution des marchés et le choix des entreprises a été observée de bout en bout, les documents y afférents existent à la fédé et à la FIFA, le secrétaire général de notre association en sait beaucoup dans cette démarche. A savoir, toutes les correspondances ou autres courriers des instances internationales de football sont exclusivement adressés au Secrétariat General.

L’Association Membre bénéficiaire des projets FIFA, n’est à aucun moment associée à la procédure de décaissement. Les montants étant virés directement sur les comptes de l’entreprise et du consultant par la FIFA.

MM Thierno Abdoulaye Bah et Abdourahmane Touré du Comité Exécutif, avaient en charge le suivi du projet Goal II.

L’un n’y allait pas régulièrement alors que l’autre n’y allait même pas.

Ces projets sont notre propriété. De bonne foi, on n’a pas besoin d’en faire un motif de formalisation.

La réalisation de ces projets, fut un créneau pour nous tous dans la campagne pour notre réélection.

Maintenant que nous sommes réélus et élus, cela devient le problème du Président Salifou.

Et bien, le Comité Exécutif n’est pas au courant de quoi ?

Cela a été répondu et apprécié lors de la dernière assemblée qui a permis notre réélection (rapport d’activités adopté à 121 voix sur 121).

Votre réaction va à l’encontre de vos propos à l’Assemblée Générale, instance suprême de notre football. C’est dangereux et regrettable. C’est un parjure.

Centre d’Hébergement des Sélections nationales Goal III (Hôtel 5 étoiles du Syli National) qui ouvra ses portes dans cinq (5) mois,

Après le retour du Syli de Guinée du Mozambique, les joueurs sont restés bloqués 1 heure à la rentrée d’un hôtel de la place, certains membres du staff technique renvoyés.

Devant cette situation, outré et choqué, j’ai mis à contribution mes relations et entrepris des démarches à l’international qui ont abouti à l’obtention du financement de ce projet et au lancement des travaux en présence de la Ministre sortante et de l’officier de développement de la FIFA qui l’a précisé dans son allocution. Vous y étiez majoritairement présents.

A LIRE >>  Ministère du Budget Séminaire de Formation de Chefs de Divisions des Affaires Financières

La procédure d’attribution des marchés, ainsi que le choix des entreprises obéit à des normes qui ont toujours été observées; Sinon aucun décaissement n’intervient en faveur des entreprises par la FIFA (les documents, tous signés de notre secrétaire général, sont disponibles pour consultation par tous).

Les évaluations et les contrôles des projets, sont faits par l’officier de développement de la FIFA, le secrétariat général de notre Association, n’est pas du reste.

Pour les projets Goal II et Goal III, l’entreprise retenue ARIAS-MATCOM a prouvé la qualité de ses services et le respect des normes à la satisfaction du bailleur de fonds.

  1. De l’opacité sur l’information et sur les mouvements des recettes et dépenses de la FGF

Qu’entendez-vous par opacité ???

Les engagements et les paiements se font par un mécanisme de la double signature voulue par moi (avec le secrétaire général) pour une question de transparence, alors que nos statuts ne reconnaissent que la seule signature du Président.

Les différentes dépenses de la FGF sont traçables et quantifiables.

Les dépenses courantes existent et les dépenses exceptionnelles sont autorisées par qui de droit, conformément aux statuts.

Lors d’une réunion, présidée par la vice-présidente senior, vous nous avez soutenus que, pour l’achat d’un bic il fallait réunir le C.E pour le décider.

Si dans vos foyers les membres de la famille sont réunis tous les matins pour savoir de combien de kilos d’oignons, de piments, de viande etc…il faut acheter pour la sauce du jour, dans notre institution noble, les choses se passent autrement.

Le budget que nous avons élaboré ensemble, soumis et adopté à la majorité écrasante à notre dernière A.G.O constitue notre tableau de bord dont l’exécution est suivie par l’administration fédérale, sous la supervision du président conformément à nos statuts.

Les différentes situations financières de notre mandature ont été soumises à votre approbation avant d’être présentées et adoptées lors de l’Assemblée Générale du 14 aout 2015. Le procès verbal transcrit par le secrétaire général en fait foi. Demandez-lui copie pour plus d’informations.

Si vous n’êtes pas au courant à vous d’en tenir compte.

  • Du fonctionnement du nouveau siège de la FGF

Notre service comptable et financier évolue où ?

Le secrétaire général n’y est-il pas installé avec tout le confort ?

Les services généraux sont logés où ?

Les réunions du comité exécutif, les réunions techniques et autres grandes rencontres se font où ? Les conférences de presse se tiennent où ?

Le Comité Exécutif bénéficie des primes de sessions voire des salaires chaque mois, que je vous concède généralement sur fonds propres sont perçus par vous dans les mêmes locaux.

Ce siège n’est-il pas fonctionnel ?

Les instructions de déménagements/aménagements ont été données au secrétaire général. Que voulez-vous ?

Notre siège à Tombo, est encore sous notre autorité et les loyers sont correctement payés à l’Administration du Palais du Peuple à travers notre comptabilité.

Madame et Messieurs,

Je suis en train de réfléchir, sur une réhabilitation et une réadaptation de ces locaux de Tombo à la nouvelle structure administrative et technique que je projette pour le football national et la Ligue Amateur de football.

Les différents bureaux de la FGF sont logés dans le bâtiment de Teminètaye, exception faite des départements Statuts des Joueurs et du département des Arbitres qui, vu la pression du travail et les perturbations que peuvent créer leurs déménagements sont restés à Tombo.

Ainsi, je demande au secrétaire général de procéder à l’installation sans délais des services intéressés. Je ne reviens plus sur cette instruction qui, est du ressort du secrétaire général. Il leur est demandé de rejoindre le siège de Teminètaye pour combler cette lacune.

Cet édifice est et reste la Maison du Football.

  • Vous parlez de personnel engagé au siège ? Aucun compte rendu n’est fait au C.E ?

Un bâtiment de prestige tel que le siège de la Fédération Guinéenne de Football à Teminètaye, se doit d’être entretenu ; la maintenance est indispensable et aucun personnel n’a été engagé. Il y existe des intérimaires qui y sont depuis la phase de construction. La seule personne engagée est le jeune Conté en qualité de chargé des services généraux et cela de concert avec le secrétaire général sur la soixantaine de travailleurs que nous employons.

Au niveau de la comptabilité, aucun engagement de personnel n’est fait. L’Agent comptable se débrouille avec ses relations pour assurer ses travaux.

Est-ce un tort ?

8- S’enquérir du niveau de développement du football à la base et des difficultés de tout genre que les démembrements de la FGF rencontrent

Sur ce point je répondrai avec humilité et déférence que, nous ne pouvons avoir de mépris pour des hommes qui, comme nous, œuvrent pour un meilleur devenir du Football.

A Conakry, mon travail est fait au nom de la famille sportive, à l’étranger mes missions se font au nom de Kankan, Kindia, Labé, Boké, Faranah, N’Zérékoré, Mamou et Conakry …

Comment l’oublier ?

Le Comité exécutif n’est-il pas bien placé pour remonter certaines informations venant des démembrements pour peu que je sois absent ou pas au courant ?

L’avez-vous fait ?

Allez-vous vous-mêmes vers ces démembrements régulièrement ? Jamais.

Les seuls moments de vos déplacements à l’intérieur c’est en tant que commissaires de matchs, là aussi, c’est pour percevoir des indemnités d’officiels. Notre action est commune et nos manquements le sont également.

Notre action est commune et nos manquements le sont également.

Un membre du comité Exécutif a-t-il été faire une action ou session dans un démembrement à ses frais ? Non.

Soyons logiques et soyons justes.

Je travaille présentement à la finalisation d’un projet ambitieux de renforcement des capacités des ligues régionales et de construction de mini stades à l’intérieur mais, cela comme pour tous les projets réalisés depuis les quatre années et demi que nous sommes à la tête de notre instance, cela se fait sans bruits ni publicité mais avec efficacité.

A l’heure où la ligue professionnelle est devenue une réalité, nous n’avons quant à nous, jamais oublié la grande ligue amateur en formation. Je défie quiconque de prouver le contraire.

Il est de mon devoir de me déplacer et le mandat est en cours donc il n’est pas tard pour bien faire. Les échanges avec les ligues et les clubs en Guinée profonde ne sont pas des opérations de séduction ou de propagande comme le font certains, mais un contact de partage véritable, des déplacements de travail.

Les ligues sont bien des démembrements de la Fédération Guinéenne de Football avec une certaine autonomie à notre entendement et selon notre vision, à ce titre agissent en son nom. Je renvoi avec respect chacun à ses responsabilités. Je suis le 1er président qui ai doté ces ligues régionales de sièges avec des outils informatiques et du mobilier.

A LIRE >>  FOOTBALL – OM Bouna Sarr : CE TALENT QUI PEUT EXPLOSER EN 2016

A date au titre des loyers, elles ne doivent aucun franc sur la base des documents disponibles au niveau du Service Financier.

9– Du choix de l’Entraineur national

Il est de mon droit et dans mes prérogatives de choisir et de proposer au comité exécutif et à la tutelle, des hommes et des projets que j’estime profitable pour notre association. Concernant l’entraineur Luis Fernandez, deux (2) mois avant la signature de son contrat, il a effectué un déplacement sur Conakry pour discuter avec le C.E et le Département des sports. Les conditions financières obtenues ont été des meilleures pour la Fédération et le Département. Car avec le même montant que touchait Michel Dussuyer, un sélectionneur de la trempe de Luis Fernandez a accepté nos conditionnalités avec un staff étoffé de quatre personnes entièrement en sa charge (Luis, ses adjoints Hatton, Simba et Kaba Diawara).

Ces conditions avantageuses plus d’autres ont amené les autorités (Ministre des Sports, Ministre des Finances, l’administrateur des Grands Travaux et le Président de la Fédération) à signer son contrat en toute transparence.

Il n’a jamais été question et à aucun moment, de forcing ou de diktat.

10- Du social

Bien que cet aspect soit non statutaire comme d’autres griefs, j’y accorde un intérêt particulier dans la mesure où autant vous me reprochez ce point que je peux vous-même vous le reprocher.

Je me suis investi personnellement, assidument et régulièrement depuis plus de quatre (4) ans à apporter à tous mes collaborateurs et membres du comité exécutif, à l’occasion de certaines situations sociales, un apport personnel en matériels ou en espèces afin que, chacun et tous se sentent entourés et appartenant à une même famille, celle du foot.

De mon côté, en aucun moment et cela pour tous, personne ne m’a présenté ses vœux de nouvel an ou à l’occasion de fêtes religieuses …Personne ne m’a offert un « Sun nakati».

Plusieurs d’entre vous ont bénéficié de soins à l’étranger, à ma charge en toute humanité.

Plusieurs d’entre vous ont bénéficié d’assistance à l’occasion de diverses situations sociales à ma charge et en toute humilité.

Sachez bien que ces interventions ne sont pas d’ordre budgétaire, il s’agit d’acte purement social que je me forge à supporter.

Est-ce d’un seul côté le volet social ? Ai-je des obligations seulement et vous que des droits ?

Je ne rentrerai pas dans la fange, mais la main qui se tendait généreusement hier, est celle-là même que tous, veulent mordre aujourd’hui.

11- Du loyer des ligues

A date, sur la base des documents présentés à la comptabilité de la F.G.F , tous les loyers sont payés aux ligues régionales de football.

12- Du leadership

Leadership vous avez dit ?

Mon leadership se voit au quotidien et à travers la position que le football Guinéen aujourd’hui occupe. Nous avons pu ensemble mais sur mon initiative, faire des choses et de très bonnes choses.

C’est sur cette base que j’ai été réélu et vous tous d’ailleurs dans mon sillage; Vous ayant portés tous sur ma liste que les électeurs ont voté.

Etre à la F.G.F donne certes des droits mais aussi et surtout, impose des devoirs.

Le collectif que vous constitué (G11 négatif), a-t-il posé des actes ? Réalisé des projets ou juste tenu (pour ceux qui étaient là dans le mandat passé) des réunions régulières au sein de vos différentes commissions ?

Avez-vous réalisé des actions concrètes? Je vous mets aux défis de mettre sur la place publique, un seul P.V d’une réunion de commission que vous avez convoqué même de prise de contact.

Qui, à part les commissions Compétitions, Football Féminin, Marketing (toutes animées par les membres du G 4 positif), a posé un acte ?

Avez-vous déposé des plans d’action après l’approbation du budget ? Jamais.

Faites votre « mea culpa ».

Innovation, créativité et profil de manager permettent de faire aboutir des actions et réaliser des projets. La critique est aisée mais l’art difficile.

De l’appui à la préparation de nos équipes nationales engagées dans différentes compétitions.

Cadets 2015 (CAN Niger et Coupe du Monde Chili) avant le stage de 4 mois au Maroc pour préparer la coupe du Monde, la sélection a brillamment arraché sa qualification puis s’est préparé à Conakry durant des mois avant de rejoindre (après sa 3ème place) le chili via le Maroc.

Ceci grâce à mon implication financière personnelle.

J’ai assisté à la quasi-totalité des matchs de nos équipes représentatives en clubs ou sélections nationales avec tous les déplacements à ma charge et à mes frais (billets d’avion, hôtels, véhicules de locations etc…).

Sans aucun apport des finances de l’Association.

Madame et Messieurs,

Je suis le seul Président de Fédération de Football non salarié, qui ne bénéficie pas d’indemnités de fonction, d’aucun litre de carburant, aucune prise en charge des frais de communication alors que de l’autre côté, ‘‘j’alimente’’ seul en milliards de Francs, les caisses de la Fédé pour soutenir ses activités.

Je parle sous le contrôle du secrétaire général.

Il en est de même pour l’équipe nationale locale qui, s’est qualifié pour le CHAN au Rwanda avec les résultats que vous connaissez.

Tout récemment, la préparation du Syli Féminin s’est faite pendant des mois avec mon appui financier, l’arrivée des expatriées du Mali, Sénégal et Maroc ainsi que la participation de cette sélection aux éliminatoires s’est effectuée par mes soins.

Je ne le ‘claironne pas’ c’est lié à ma fonction de leader.

Depuis ces deux derniers mois, j’ai personnellement pris en charge et hors budget de la F.G.F, la préparation et les frais de participation (transport international, indemnités et séjour) de toute la délégation sportive des U20 actuellement en compétition qui se déplaçait au Libéria.

J’ai pris en charge entièrement les frais de fonctionnement de la Fédération Guinéenne de Football pendant les neuf (9) derniers mois.

Je suis fier d’avoir financé personnellement pour près de deux (2) milliards de Francs guinéens la visite des inspecteurs de la CAF (location d’avion, véhicules, assistance aux gouvernorats et préfectures visités, paiement des hébergements et des indemnités de tous les acteurs impliqués dans l’organisation de la visite), ce qui nous a valu d’être retenu pour l’organisation de la CAN 2023.

Le Ministre d’Etat, président du comité de candidature de la guinée, encore en fonction et les cadres du département des sports peuvent en témoigner.

Les documents existent.

– Le nouveau bus du Syli National (dont tous les acteurs du cuir rond sont fiers) fut acheté en Hollande, en compagnie du secrétaire général par mes soins et sur fond propre pour une valeur de près de 1 milliard de Francs Guinéens. A date la FGF n’a pas investi un seul euro dedans.

Le secrétaire général peut le témoigner.

La Fédération Guinéenne de Football ne met aucun centime sur ma personne malgré mes innombrables investissements en sa faveur.

A LIRE >>  ÉLIMINATOIRE MONDIALE 2018 : Le Syli qualifié pour le dernier tour

En retour, je vous mets au défi une seule fois que vous avez mis 500.000 GNF en quatre ans et demi de fonction, pour achat de ballons pour les divisions nationales. Tous tant que vous êtes.

Impossible de le prouver puisque vous ne l’avez jamais fait.

C’est pourquoi d’ailleurs, je demanderai aux membres statutaires, lors de notre prochaine Assemblée Générale Ordinaire, t’inclure dans les critères d’éligibilité pour intégrer le comité exécutif, des cautions de :

– Trois cent millions de Francs guinéens pour les membres ;

– Cinq cent millions pour les Vice-Présidents ;

– Trois milliards pour la Présidence.

Ceci pour nous assurer que désormais ne viennent à la Fédé que « ceux qui veulent servir le foot et non ceux qui veulent se servir du foot ».

– Après mon départ de la FGF en 2001 connu de tous, je n’étais plus intéressé à quoique ce soit, j’ai été sollicité par la jeunesse pour mon retour fédéral.

– Bien que sachant que je serai confronté à l’ingratitude du « milieu du foot », j’ai volontairement accepté de me remettre au service de ma nation que je chérie tant.

– Alors que j’ai œuvré inlassablement au renouveau de notre sport roi, à travers l’implication d’hommes de bonne volonté, de l’éveil de l’intérêt du public connaisseur et surtout d’une meilleure crédibilisation de notre jeu, les mêmes acteurs qui ont conduit à mes déboires de l’époque, s’activent aujourd’hui pour que l’histoire se récidive.

– A l’heure où les cœurs sont serrés et les populations sont anxieuses pour les qualifications du Syli A dans les compétitions de la CAN et de la Coupe du Monde, au moment où on doit s’activer main dans la main pour aborder ces échéances futures avec solidarité et rigueur, voilà que grouillent à travers vous, des personnes avides de gravir vite les échelons quitte à fouler du pied les préceptes du football et l’intérêt de notre pays.

Des analphabètes chroniques, dont certains n’ont même pas le brevet, qui passent tout leur temps à vilipender, charger, calomnier, salir, mentir en longueur de journée dans les salons et les médias ne peuvent avoir de place à la tête de notre football. Simples observateurs de nos Assemblées Générales, ou vous n’avez même pas le droit à la parole, vous n’êtes pas fondés de me demander de convoquer une Assemblée Générale.

Le comportement d’un élu fédéral doit être digne de crédibiliser notre institution, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui. Stop pendant qu’il est encore temps. ‘Les difficultés ne sont pas faites pour abattre mais pour être abattues’.

N’en déplaise à certains, le football guinéen se porte relativement bien, en témoignent la mise en place de la Ligue professionnelle et l’organisation de toutes les compétitions nationales, les récents résultats glanés sur les stades du Rwanda, du Niger, du Chili, de Bamako, du Maroc etc…le niveau appréciable du football féminin, la participation de nos clubs à toutes les compétitions africaines, malgré leurs disqualifications et que dire de la dernière prestation de l’équipe nationale junior à Monrovia.

Madame et Messieurs les membres du G 11 négatif,

Votre ‘machiavélisme’ a été poussé semblerait-il jusqu’à enlever des sacrifices pour que nos équipes représentatives perdent, espérant que ceci précipiterait ma chute.

Dieu est avec la Guinée. C’est pourquoi vous ne réussirez jamais.

Le prestige et la représentativité de la Fédération Guinéenne de Football nous imposent de la rigueur et des privations.

Le savez-vous ?

‘Survivre aux épreuves est la meilleure façon de faire ses preuves’.

Les temps sont durs nous en sommes conscients, mais comme l’a dit un sage :

Le football renait chez nous, le grand engouement et le retour du public dans les stades en sont l’illustration.

Nous ne perdons pas de vue de la faiblesse de nos ressources financières dues à l’absence de sponsors depuis la saison 2015-2016.

En dehors du partenaire Orange Guinée, tous les produits de sponsoring prévus au budget ne seront pas réalisés.

Vous le savez tous bien.

Notre préoccupation doit être axée sur ce constat. Ce n’est pas en m’interpellant sur la situation financière que nous venons d’élucider à la dernière Assemblée générale par l’adoption des états financiers (à 117 voix/121), que vos agissements seront tolérés.

Cet état de fait doit nous interpeller à mieux nous organiser dans la recherche de nouveaux partenaires et à la redynamisation des anciens contrats existants.

Je vous appelle à revenir à de meilleures sentiments, le travail à abattre reste énorme.

Les échéances du Syli National A, les rencontres des Juniors, les préparatifs de la Coupe Afrique des Nations et de la Coupe du Monde sont des chantiers qui sont ouverts mais pas entamés.

Ainsi, je vous invite à plus de réflexion pour l’atteinte de nos objectifs.

Nos divergences d’idées et notre amour pour ce sport de prédilection qu’est le football, doit nous rendre fort et non nous diviser et nous affaiblir.

Sommes-nous prêts à abandonner nos acquis, oubliés les résultats que nous avons si chèrement obtenus ces dernières années ?

Sommes-nous prêts à abandonner ces avancées après tant d’investissements, à la suite de la reconnaissance de nos pairs, des observateurs de la presse, des spécialistes du football africain et international, de l’implication des partenaires commerciaux et des sponsors …la confiance des populations, de l’engouement massif du public dans les stades ?

Le Football, pour des millions de Guinéens entre 7 à 80 ans, est un trait d’union, un phénomène social qui apporte équilibre et espoir en des lendemains meilleurs.

Nos personnes doivent s’effacer devant l’intérêt de nos braves populations qui attendent de nous, des actes, un développement véritable et non que nous nous livrons à des disputes qui ne vont pas dans le sens de l’amélioration des acquis du football, de notre football.

Jeunesse de Guinée n’acceptons plus que notre football retombe dans les ténèbres.

Veuillez recevoir Madame et Messieurs, l’expression de nos salutations les meilleures.

Salifou CAMARA

Président de la Fédération Guinéenne de Football

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*