A LA UNEPolitique

Tout policier, tout gendarme, tout militaire qui érigerait un barrage en violation du contenu du communiqué devrait, écoper d’une sanction disciplinaire.

Après la publication de leur communiqué conjoint relatif à la prolifération de barrages routiers, les ministres de la Sécurité et de la Défense nationale devraient aller plus loin en mettant en place des équipes chargées de veiller à l’application effective de son contenu.

Ces équipes auront pour mission, entre autres, de se rendre à l’intérieur du pays pour démanteler tous les barrages non conventionnels. Tout policier, tout gendarme, tout militaire qui érigerait un barrage en violation du contenu du communiqué devrait, au minimum, écoper d’une sanction disciplinaire.

Ils peuvent aussi mettre à la disposition des usagers un numéro ( fonctionnel) pour signaler l’existence de barrages frauduleux. C’est la manière de faire disparaître des différents axes routiers du pays ces barrages qui constituent une source d’arnaques et de calvaire pour les voyageurs.

 

Me Mohamed Traoré

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  SERRAGE DE CEINTURE ! En attendant, ceux qui ne sont pas concernés vont serrer la ceinture jusqu’à couper leur hanche. Agnon !

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.