A LA UNEPolitique

Transition en Guinée :« Un délai de six mois n’est pas réaliste et serait même contreproductif »

« Un délai de six mois n’est pas réaliste et serait même contreproductif »

 

« Je pense que la CEDAO montre qu’elle se soucie beaucoup plus d’un de ses anciens collègues. Donc elle apparaît comme une structure qui défend beaucoup plus des intérêts des chefs d’Etats (…) que de prendre en compte les intérêts vitaux de la population, de la région oust africaine dans une situation de tourmente ».

 

«Le délai de six mois n’est pas réalisé. Un délai de six mois serait même contreproductif pour aller dans le sens de la stabilité de notre pays. Parce que ce serai précipité la Guinée dans le gouffre. Et au lieu d’avoir la paix et une transition réussie, on créerait, on mettrai le feu aux poudres qui risque d’embrasser toute la région. Il faut que les chefs d’Etat agissent avec sérénité, sagesse pour considérer l’Etat guinéen comme une école permettant d’engager une transition qui puisse être un modèle de réussite pour les autres pays ».

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  La guerre contre le terrorisme est une guerre asymétrique.

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.