Il a exprimé le souhait de mourir président, on va l’aider<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">1</span> min read</span>

Il a exprimé le souhait de mourir président, on va l’aider1 min read

Mode nuit

Dans une vidéo largement relayée par les internautes, Ousmane Gaoual Diallo, haut responsable de l’UFDG -principal parti de l’opposition- se retrouve à nouveau au centre d’une controverse…

« (…) Il a exprimé le souhait de mourir président, on va l’aider, mais ça sera avant 2020. Parce qu’il n’est pas interdit de tuer des présidents. Il n’est pas interdit que des présidents meurent. De toutes les manières, à la fin de son mandat, le peuple aura toute la légitimité de se débarrasser d’Alpha Condé et de son système. Ceci n’est pas un secret, nous ne cachons pas nos visages. Nous nous exprimons. Lorsque vous violez les lois de la République, vous êtes un délinquant. Lorsque vous violez la Constitution sur le parjure, vous êtes passible de tout ce que le peuple veut vous faire. Le peuple est le seul instrument souverain dans une nation. Le Soudan vient d’en faire l’expérience, la chaise qui est restée longtemps candidate en Algérie a fait l’expérience, il n’y a pas longtemps le Burkina Faso a goûté au bonheur de se libérer. (…) » 


A LIRE >>  Le professeur Alpha Condé a présidé la 10ème réunion du Conseil d'administration de l'Initiative africaine pour les énergies renouvelables.
CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )