A LA UNELibre opinion

AFFAIRE DE LA CAISSE À BINTA LALY SOW

AFFAIRE DE LA CAISSE À BINTA LALY SOW
Un président donne une caisse à une pauvre dame , à une artiste célèbre, à une artiste dans le besoin.
Critiquer cela est très risqué, cela vous rangera automatiquement dans le clan des « sans coeur ».

Avant de devenir président, il est possible que le colonel donnait de l’argent aux nécessiteux, mais tout se passait sans publicité, alors pourquoi maintenant il faut absolument publier, médiatiser chacune des ses donations ?

Même la respiration d’un homme politique est politique, à plus forte raison une donation suivie d’une grande publicité
Tout ce qu’un homme politique fait est calculé en terme d’impact , de contrepartie , il n’y a pas d’acte gratuit , d’acte déconnecté en politique.

D’aucuns objecterons que le colonel n’est pas un homme politique, mais un simple militaire, comme si ces deux qualités s’excluent absolument. face a ceux-là, il faut juste esquissé un sourire et continuer son chemin.

Si le colonel n’est pas un homme politique, on peut aisément constater qu’il apprend très vite la politique, parce que rien n’est plus politique politicienne que de donner une voiture à Hadja André, veuve de AST, puis d’en donner à Binta Laly après avoir essuyé quelques critiques. Ça c’est un chef-d’œuvre politique, même Machiavel ne ferait pas mieux.
Quand Alpha Condé distribuait des liasses d’argent dans la rue , 99% des gens qui approuvent aujourd’hui le geste du colonel avaient critiqué le geste de Alpha Condé.

A LIRE >>  Les discours faussement nationalistes peuvent marcher un temps mais pas toujours.

Ou est la différence entre les deux comportements ? Parce que ce qui compte , ce n’est pas la nature du don(des billets ou voiture), ni la personne du destinataire du don(artiste célèbre ou individu lambdas), mais la question fondamentale est: D’où vient la générosité de nos présidents ? Pourquoi disposent-ils comme ils veulent de notre argent ?
Approuver ce genre de gestes n’est-ce pas encourager le détournement de fonds publics , la corruption, le clientélisme, infractions justement passibles devant la CRIEF ?

Est-ce cohérent de créer la CRIEF et en même temps distribuer l’argent public de gauche à droite?
Le Colonel a dit « refondation », mais il répète en permanence les actes de Alpha Condé.
Question: peut-on refonder en répétant les pratiques passées ? Je crains qu’on passe de « REFONDATION » à « DÉFONDATION »

Albert CAMUS, commentant le mythe d’Antigone, eut le génie de la formule suivante « Antigone a raison, mais Créon n’a pas tort », alors peut-on dire que «Ceux qui critiquent ont raison, mais le Colonel n’a pas tort? » À chacun son avis.

Les plus simplistes verront sur ce post une méchanceté à l’égard de Binta Laly, une critique contre le Colonel, alors qu’il s’agit plutôt d’une critique contre une pratique , un comportement.
N’encourageons pas un président qui prend notre argent pour faire des donations individuelles, mais qui prend notre argent pour construire des œuvres collectives.

A LIRE >>  DÉCLARATION DU SYNDICAT DES PROFESSIONNELS DE LA PRESSE DE GUINÉE(SPPG)

JJR (le papa de AMI)

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.