Les africaines n'ont certes pas besoin de limiter le nombre d'enfants. Mais elles ont besoin d'espacer les naissances afin de préserver leur santé
Fatou baldé Yansane
Fatou baldé Yansane

Les africaines n’ont certes pas besoin de limiter le nombre d’enfants. Mais elles ont besoin d’espacer les naissances afin de préserver leur santé

Les africaines n’ont certes pas besoin de limiter le nombre d’enfants. Mais elles ont besoin d’espacer les naissances afin de préserver leur santé et aussi de mieux s’occuper des enfants et mener une activité génératrice de revenus. Deux revenus dans une famille c’est toujours une bonne chose pour le bien être.

Les études ont prouvé ici en Guinée que les quartiers à fort taux de natalité vivent dans des conditions très précaires. Les enfants ne bénéficient pas de l’attention et des soins indispensables à leur épanouissement. 


Les femmes avec des grossesses trop rapprochées risquent de laisser leur vie au cours d’un accouchement laissant de jeunes enfants fragiles et vulnérables face aux violences de la société, avec les corolaires que nous connaissons. 


Abandon scolaire, grossesses précoces, drogue, délinquance de tout genre. 


L’Afrique a perdu de ses valeurs, car dans le passé les orphelins trouvaient gîtes, couverts et protection avec les frères et sœurs des parents défunts. Mais actuellement ces derniers sont parmi ceux qui spolient les biens laissés par les parents laissant les enfants à leur triste sort. 


L’espacement des naissances penser à acheter une poussette bébé chicco qui est différent de la limitation des naissances est une nécessité en Afrique pour une santé reproductive garantie. 


Peu de femmes ont accès à des soins prénataux de qualité, certaines (les plus nombreuses), mènent des grossesses dans un cercle de pauvreté sans égal. 


Pour information, l’étude sur le taux de natalité qui a été faite dans les années 90 révélait que la zone la plus fertile de Guinée est le quartier Conronthie, une moyenne de 9 enfants par femme, et c’est suite à ce constat que l’USAID a financé l’installation du centre Protection Maternelle et Infantile devenue centre Bernard Kouchner. Pour mieux suivre les Femmes et réduire la mortalité liée aux accouchements.

 

Fatou Baldé Yansané

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Grande réunion préparatoire du match Guinée vs Tchad

Grande réunion préparatoire du match Guinée vs Tchad Des représentants du Ministère des Sports, de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !