Accueil » Libre Opinion » Alpha Condé n’est plus l’adversaire politique de Cellou Dalein Diallo
alpha-conde-et-cellou-dalein-diallo
alpha-conde-et-cellou-dalein-diallo

Alpha Condé n’est plus l’adversaire politique de Cellou Dalein Diallo

Si Dieu n’existait pas, il fallait l’inventer’’, dit-on. Ironiquement, je dis : si Cellou Dalein Diallo n’a pas d’ennemis, il va falloir les inventer. La présence de Dieu, ou le seul fait de parler de son existence, a certainement des effets décisifs dans le comportement confus de certains humains.

Cellou Dalein Diallo, sans ses nombreux ennemis et leurs campagnes de dénigrements, aura-t-il vraiment le grandissime charisme qui le caractérise aujourd’hui?

Alpha Condé, le président de la République actuel, est sur son dernier mandat. Il ne sera pas candidat pour les présidentielles de 2020.

Un fait politique qui n’est pas dans l’habitude politique des guinéens depuis l’indépendance en 1958. Mais il le faut ainsi, cette nouvelle voie, cette nouvelle habitude, celle propulsée grâce à la nouvelle vision de notre monde globalisé, ou le monde des gens ‘’branchés ‘’, ou informés. Il faut une première fois, comme toujours.

Ce n’est pas facile, certains individus, généralement de la génération des politiciens des années 70, rencontreront des difficultés d’adaptation. Ils résisteront au changement, et seront prêts parfois à tenter l’impossible, ou à prendre des risques politiques énormes.

Alpha Condé résiste au changement que la nouvelle vision du monde globalisé impose à l’actualité dans la gestion politique des affaires de l’Etat. Il y résiste tellement qu’il perd la notion même de la vérité qui fut l’élément clef qui lui engagea dans la carrière politique, et qui lui permet aujourd’hui d’être président de la république. Cette vérité : l’alternance au pouvoir politique.

Cette perte de notion de l’abc même de la politique en démocratie pluraliste chez Alpha Condé, est incontestablement à l’origine de son système politique actuel, qui repose essentiellement sur la division ethnique, le mensonge, et la violation flagrante de la Constitution.

A LIRE >>  Abdoulaye Sow de la FESABAG sur les négociations avec les patrons des banques

Un tel système politique ne tolérera pas un leader attractif, autrement dit charismatique comme Cellou Dalein Diallo.

En fait, le charisme politique du leader de l’UFDG, l’importance de son électorat, le caractère organisationnel décisif et déterminant de sa formation politique, sont des facteurs qui ne peuvent pas passés inaperçus dans un pays gouverné par un groupe de gens ethnocentristes, égoïstes, incompétents, et avec le seul objectif de garder le pouvoir par le seul moyen de la division ethnique.

Ce groupe de gens ethnocentristes, incompétents et égoïstes, sait que son objectif principal qui consiste à mentir pour gouverner et conserver le pouvoir, ne sera jamais atteint tant que le leader de l’UFDG garde et perce dans la communication par son charisme politique.

C’est ainsi que tout un arsenal d’actions de propagande est organisé par Alpha Condé et son gouvernement, visant à saboter toutes les actions que Cellou Dalein Diallo entreprend, ou tenterait d’entreprendre.

Mais les choses sont compliquées pour l’équipe au pouvoir, des complications qui donnent des points à Cellou Dalein Diallo sans trop carburer : Alpha Condé qui finit son dernier mandat n’est plus son adversaire politique pour 2020.

C’est très compliqué pour Alpha et son gouvernement, d’où nous assistons à des scènes plus qu’humiliantes qu’ils font preuve en croyant vouloir abattre le chef de file de l’opposition guinéenne.

Des scènes humiliantes en écartant Sidya Touré de l’opposition, en ‘’droguant’’ Bah Oury de piétiner son ancien parti, l’assassinat du jeune journaliste et la fausse enquête imposée à cet effet, la fameuse polémique incompréhensible autour du statut du chef de file de l’opposition, et la dernière scène en date, ridicule et enfantine celle-là : le nouveau statut matrimonial du chef de file de l’opposition.

A LIRE >>  La BAD nomme Oley Lucretia Clara Dibba-Wadda directrice du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences

Tout cela est encore plus que compliqué, car pour affaiblir un leader charismatique, possédant un électoral déterminé et décisif, ce n’est pas par le moyen des petits agencements politiques enfantins qu’on y arrivera.

Vive la démocratie ! Vive la république ! Vive le respect des lois de notre Constitution !

Naby Laye Camara

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*