Alpha Condé peut encore poser un acte plus courageux.
Alpha Condé et Rougui Barry
Alpha Condé et Rougui Barry

Alpha Condé peut encore poser un acte plus courageux.

Pourtant Monsieur Alpha Condé peut encore poser un acte plus courageux. Il n’a aucune bataille à gagner. Il n’y a aucune bataille à gagner. Il n’a aucune force à démontrer. Il n’y en a aucune. Il n’y a que la Guinée à sécuriser. Sécuriser la Guinée, ne passe pas forcément par le recours à l’armée. L’armée terrorise, mais ne résout pas le problème à l’origine des tensions dans le pays. Monsieur Alpha Condé, le sait mieux que nous.

Les frustrations, engendrées par des politiques d’exclusion ne peuvent être gérées par la terreur. Autrement, elles peuvent conduire à des drames. Ce que nous avons déjà pu observer dans le pays illustre bien le chaos qu’il est entrain d’entretenir avec ses opposants.

On reporte. Et on donne des instructions aux institutions inféodées. Elles ne désobéiront jamais parce qu’elles ne fonctionnent pas dans le cadre de la loi. Elles ne savent que faire avec les textes qui encadrent leurs actions. Elles répondent au seul président, qui voulant atteindre son objectif à lui, essaient d’obtenir le maximum d’accompagnement à l’interne.

Il faut bien écouter comment les commissaires de l’organe de gestion des élections s’expriment et nous citons : « l’opposition a tort, le fichier n’a aucun problème, il n’ ya pas de doublons, il ya juste des cas de décès qui n’ont pas été signalés qui malheureusement figurent encore sur les listes électorales », fin de citation. Puis le président ordonne un report, le discours change le lendemain. Ecoutons comment ils s’expriment sans gêne. Citons : « ce temps de répit va nous permettre de régler certains problèmes que comporte le fichier électoral, notamment les quelques doublons qui existent », fin de citation.

Où se trouve le sérieux ? Au même moment, la cour, on ne sait si elle travaille encore sur la base de la constitution, se contente de donner des avis favorables. Il suffit que le président demande d’accorder à l’organe de gestion des élections la possibilité de fixer une date au hasard, pour qu’elle sorte une ordonnance pitoyable. Les cadres au sein des différentes institutions trahissent la Guinée à cause du président. Ils mentent au peuple et ne lui donne aucune chance d’espérer.

Maintenant le problème demeure. Des élections législatives sans les principaux partis politiques de l’opposition ne peuvent se tenir que dans un climat de tensions. Le référendum obligatoire pour adopter un projet au contenu flou et non vulgarisé ne peut qu’accroître les contestations en Guinée et à l’étranger. Et on ne peut continuer ce faux semblant. Autour du pouvoir on n’est convaincu que les avis des partenaires valent plus que nos engagements personnels. La CEDEAO, l’union africaine et l’organisation internationale de la francophonie, pour leurs propres images, ne peuvent revenir dans un processus aussi limité qu’exclusif.

Le courage qu’on demande au président, c’est d’admettre qu’il doit aller à ces processus électoraux avec l’ensemble des guinéens. C’est l’absolu nécessité. Ça ne sera donc pas une capitulation, mais de la responsabilité. La Guinée qu’il dirige, n’est pas en deux groupes. Un qui l’accompagne parfois aveuglement et un autre qui se bat contre lui sans cesse. Il ne doit pas seulement le comprendre, il doit accepter d’être le président de tous les guinéens jusqu’à son départ de manière démocratique.

La plume à jacques

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Le Président Embalo Guinée Bissau

Le Général Umaru Sissico Embalo reste ferme dans sa lutte contre le troisième Mandat d’Alpha Condé.

Après une visite de 48 h en Mauritanie, le président de la République de la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.