Politique

Amadou Damaro Camara : « on ne reste pas dans la rue avec des frondes, des couteaux, des lance-pierres pour dire que je veux négocier ».

Dialogue Politique en Guinée :  La réaction de la mouvance présidentielle n’a pas tardé face aux exigences posées par l’opposition avant d’aller au dialogue. Le camp présidentiel réitère sa position en invitant l’opposition de poser toutes ses préoccupations autour de la table des négociations.

« Que l’opposition vienne poser ses exigences autour de la table. Venir autour de la table n’enlève en rien à leurs exigences. Pourquoi veulent-ils régler des exigences avant la table des négociations ? Peut être que nous aussi on en a. Mais on veut qu’on soit autour de la table pour discuter de tout. Il n’y a pas d’exclusion, soyons autour de la table pour discuter de tout », a déclaré le président du Groupe Parlementaire de la majorité présidentielle, interrogé par notre reporter ce mercredi.

Le représentant Spécial du Secrétaire Général des nations-Unies en Afrique de l’Ouest, IBN Chambas, a déclaré ce mardi, que « le démarrage et la conclusion du dialogue sont donc devenus une urgence en Guinée».

Réagissant à cette déclaration, l’honorable Amadou Damaro précise que son camp est prêt à aller au dialogue à tout moment. « Nous sommes prêts à aller au dialogue ce soir même. On n’attend que nos collègues de l’opposition », a-t-il dit. Selon lui, « on ne reste pas dans la rue avec des frondes, des couteaux, des lance-pierres pour dire que je veux négocier ».

Amadou Damaro Camara affiche la certitude qu’une fois autour de la table, des solutions qui concourent à la stabilité pourront être trouvées. « Ce sont des guinéens (les leaders de l’opposition), ils ne viennent pas de Mars. Pour le moment nous avons différentes lectures pour ce qui est de l’intérêt des guinéens, mais je suis sûr que nous conclurons à la stabilité, au bonheur et au développement du pays », a-t-il terminé.

A LIRE >>  C'est quoi une "démocratie médiatique" ?

Dans un courrier adressé au ministre de la Justice, Maître Cheick Sacko, Cellou Dalein Diallo a réitéré les exigences de l’opposition avant de prendre part au dialogue politique appelé par le Gouvernement. Il s’agit de ‘’l’annulation du calendrier électoral inversant l’ordre normal des élections et le gel des activités de la CENI en rapport avec le chronogramme des élections communales’’.

PAR CONAKRYLEMAG.COM

— conakrylemag

Author Signature for Posts

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous +224620178930 en Guinée en France +33698485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !

Adblock détecté

Conakrylemag.com fonctionne grâce à la publicité. Veuillez désactiver AdBlock en navigant sur notre site. Merci pour votre soutien. Cliquez sur l'icône AdBlock, en haut à droite, et suivez les conseils ci-dessous.