Accueil » Football » CAF Awards 2015 : Yaya Touré et André Ayew s’insurgent du sacre d’Aubameyang
Yaya Touré , André Ayew, Aubameyang
Yaya Touré , André Ayew, Aubameyang

CAF Awards 2015 : Yaya Touré et André Ayew s’insurgent du sacre d’Aubameyang

Rate this post
A l’issue du vote des sélectionneurs et directeurs techniques nationaux des fédérations affiliées à la CAF, Aubameyang a obtenu 143 points, devance de 7 unités Yaya Touré (136 pts), le quadruple tenant du titre qu’il détrône ainsi. André Ayew complète le podium avec 112 points.

A l’issue du vote des sélectionneurs et directeurs techniques nationaux des fédérations affiliées à la CAF, Aubameyang a obtenu 143 points, devance de 7 unités Yaya Touré (136 pts), le quadruple tenant du titre qu’il détrône ainsi. André Ayew complète le podium avec 112 points.

La pilule a du mal à passer pour le milieu de terrain de Manchester City (Angleterre), champion d’Afrique 2015 avec la Côte d’Ivoire et seul footballeur africain nominé pour le «Ballon d’or» FIFA.
«Je suis beaucoup beaucoup déçu (sic). C’est triste de voir l’Afrique réagir de la sorte, qu’elle ne donne pas d’importance aux choses africaines ! Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique.

Car se comporter de la sorte, c’est indécent ! Mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l’Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l’extérieur que notre propre continent. C’est ce qui est lamentable !», tonne sur les ondes de RFI l’Ivoirien pourtant favori pour un cinquième sacre consécutif qui lui aurait permis de dépasser Samuel Eto’o et d’être le football africain le plus titré.

Arrivé 3e pour le titre de joueur africain de l’année 2015, André Ayew marque, lui aussi, son incompréhension au sujet de l’attribution du trophée à l’attaquant de Dortmund (Allemagne).

A LIRE >>  Réunion du Comité technique national du Projet régional CEDEAO-UE sur les armes légères

Même s’il reconnaît qu’Aubameyang qu’il considère comme «ami» a fait «une super année », il n’en demeure pas moins pour l’attaquant de Swansea (Angleterre), le trophée devait se jouer entre lui et Yaya Touré. «Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j’ai fini meilleur buteur.

Ensuite, en club, ça s’est super bien passé quand je suis revenu à Marseille et j’ai même été élu joueur du mois d’août en Angleterre avec Swansea. Et Yaya, capitaine des Eléphants, a fait une belle année aussi. Alors je croyais que ce serait l’un de nous deux», a-t-il confié à «L’Equipe».

Et d’enchaîner : «S’il n’y avait pas eu la CAN, d’accord, on peut en discuter. Mais là non, on doit privilégier nos compétitions… On doit les respecter. Si, nous Africains, on ne le fait pas, qui le fera ? Franchement, c’était Yaya ou moi cette année.»

Si Aubameyang a brillé en club (meilleur buteur africain sur l’année civile avec 42 réalisations), il n’en a pas été de même avec la sélection nationale gabonaise, éliminée au 1er tour de la CAN 2015. Sans compter ses défections lors de certains matches qui ont fait jaser.

Le jeune attaquant de 26 ans, actuel meilleur buteur de la Bundesliga avec 18 buts inscrits en 17 matches, affole les statistiques depuis un an. Il est le premier Gabonais et le 15e footballeur africain à recevoir cette prestigieuse récompense depuis sa création en 1992.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


A LIRE >>  Exclusif Toumba Diakité poignardé par un militaire en prison ce matin.

À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*