A LA UNELibre opinion

Ce qui se passe en Guinée en matière de brutalité, de sauvagerie, de persécution ciblée et orientée est l’œuvre des ‘’hégémonistes’’ qui s’activent depuis l’indépendance de la Guinée pour leur propriété privée.

Le droit de se défendre quand son existence, son droit à la vie et d’appartenir à un pays est menacé est universellement reconnu.

On ne développe pas un pays, une région, ils se développent; de même, on ne défend pas un pays, une communauté; ils se défendent. Mêmes les animaux ont un instinct de survie.
La même thèse est valable quand il s’agit d’assurer sa survie. Personne n’assurera la survie de personne, c’est à chacun dans les situations extrêmes, d’avoir les réflexes appropriés quand sa vie est menacée et/ou en danger, pour préserver sa vie jusqu’à ce que son créateur, le seul qui en a le droit de la lui ôter.

Ce qui se passe en Guinée en matière de brutalité, de sauvagerie, de persécution ciblée et orientée est l’œuvre des ‘’hégémonistes’’ qui s’activent depuis l’indépendance de la Guinée pour leur propriété privée.
Pour concrétiser cette volonté d’exclure toute idée du destin commun, de partage, de l’entraide, de solidarité entre toutes les composantes du pays, ils ont mis en place un appareil sécuritaire répressif, acquis à la cause de leur idéologie suprémaciste.

À chaque qu’un de leur est arrivée au pouvoir, il recourt à une milice parallèle à la force dite républicaine de défense et de sécurité pour terroriser, intimider, brutaliser, humilier, écraser tout porteur d’une voix dissonante. Pour eux, en politique, celui qui gagne, il rafle tout y compris le droit de décider qui doit vivre et qui doit mourir.

Pour eux, ceux qui ont perdu ou les perdants, doivent tout perdre y compris leur droit inaliénable à la vie et à la propriété privé. ‘’Les perdants’’ ou ceux qu’ils considèrent comme perdants doivent courber l’échine, s’agenouiller, se soumette à leur dictat sans broncher. Dans cette atmosphère, toute personne qui ne sera pas avec eux est considérée et traitée comme ennemi.
Voilà pourquoi, on trouve dans cette catégorie de pariât, de persécutés de la République, si on peut parler de République, des esprits faibles qui finissent par rejoindre leur bourreaux, pactiser avec eux et se révéler même, plus engagés à promouvoir et pérenniser le même système qu’ils combattaient hier.

A LIRE >>  Maman, il ne faut pas blaguer avec ces gens-là ! C'est affaire d'un jeune Diakanké.

Quand d’autres comme nous continuons à penser qu’il faut persister à lutter pour un jour venir à bout de ce système honteux, archaïque, tribale, mafieux, hégémonique, on se moque de nous en ces termes « Vous n’avez encore rien compris ».
Comme pour nous dire, que nous-mêmes, finirons par abdiquer, les rejoindre et contribuer au renforcement du système, si non, continuer à subir et à être écraser.

Ce qui se passe dans la commune de Ratoma en général et sur la zone appelée l’axe (Hamdallaye, Kagbelen) avec la milice du système, est une opération punitive contre les habitants de cette zone. Ça ne date pas d’aujourd’hui et ça ne finira pas avec ce régime.
La seule chose qui abrégera cette situation, c’est de s’activer pour en finir avec le système. Aujourd’hui, le système est tellement bétonné, huilé que c’est n’est plus seulement à Conakry où les cibles des ces hégémonistes sont opérationnelles.
Ils ont étendu leur zone d’influence jusqu’au seuil des portails de leur victime. Le Manding-Djallon est le maillon de cette chaîne hégémonistes qui est entrain de s’enraciner au Fouta. Il faut en finir avec, arracher ses racines.

La situation actuelle qui prévaut dans la sous préfecture de Famafara, district de Kourou est la preuve qui si on n’y prend garde, c’est toute une communauté qui est à l’étau. Le montant venu, ils vont lancer l’assaut final pour chasser cette communauté sur les terres de leurs ancêtres.

A LIRE >>  C'est simplement TERRIBLE, monsieur le Premier ministre

Le droit de se défendre quand son existence, son droit à la vie et d’appartenir à un pays est menacé est universellement reconnu.
Ce travail devra commencer par la neutralisation, la mise hors d’état de nuire les membres, les fils de la même communauté qui utilisent le désarroi de leur propre communauté, de leurs propres frères et sœurs comme fonds de commerce pour essayer de rattraper une vie ratée au crépuscule de leur vie.

ils sont nombreux; mais je ne citerai ici que le cas de ce misérable Mody Sory qui prétend être un illuminé descendant de je ne sais quel Almany pour estoquer des fonds aux filles et fils de sa communauté martyr.

Paix à l’âme des victimes de cette milice barbare.

Sow Boubacar, Switzerland

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.