A LA UNESociete & divers

CHAQUE INDIVIDU A LA LIBERTÉ ABSOLUE DE PENSER CE QU’IL VEUT/PENSÉE ORDONNÉE ET PENSÉE BORDÉLIQUE

CHAQUE INDIVIDU A LA LIBERTÉ ABSOLUE DE PENSER CE QU’IL VEUT/PENSÉE ORDONNÉE ET PENSÉE BORDÉLIQUE
Lors des événements du 28 septembre 2009, il y eut des morts(156 officiellement), des viols , des blessés, des enlèvements, des dégâts matériels pour certains…

Certains leaders politiques ont vu leurs domiciles visités, des biens endommagés, volés, disparus…
L’Etat a pris la décision d’indemniser ces leaders à hauteur de 2 milliards de francs guinéens par personne.
Qu’est-ce qui est plus normal que cela dans un État de droit ou dans un État sauvage qui aspire à devenir un État de droit?
Comment comprendre l’indignation affichée par des journalistes et de jeunes intellectuels contre une indemnisation due à un dommage réel, un dommage certain, actuel ?
Une pensée ordonnée se pose la question suivante : « ces leaders sont-ils juridiquement des victimes? »
Dans l’affirmative, elle conclut qu’ils ont le droit d’être indemnisés, que ce n’est pas parce qu’ils sont grands, parce qu’ils sont déjà riches, parce qu’ils sont célèbres, parce qu’ils sont mauvais, parce qu’ils auraient par le passé, volé de l’argent public, qu’ils n’ont pas le droit d’être indemnisés.

La pensée ordonnée est plutôt révoltée du fait que toutes les autres victimes n’ont pas encore été indemnisées, mais elle ne va pas en vouloir aux victimes déjà indemnisées.

A LIRE >>  Inutile donc de chercher des boucs émissaires. Ils ont été pris la main dans le sac

La pensée ordonnée s’attaque à l’Etat pour exiger l’indemnisation et la prise en charge des autres victimes, elle met en exergue la discrimination opérée par l’Etat, le mépris de l’Etat à l’égard des « petites » victimes.
La pensée ordonnée se pose la question: toutes les victimes du 28 septembre ont-elles subi des préjudices sur leurs biens mobiliers ou immobiliers?

La pensée ordonnée sait que toutes les autres victimes qui n’ont subi aucune visite dans leurs domiciles, aucune atteinte à leurs biens, ne seront indemnisées qu’au titre des préjudices corporels, préjudices moraux, préjudices psychologiques, préjudices d’agrément…mais ne peuvent bénéficier d’une indemnisation sur leurs biens puisque leurs biens ne furent pas touchés.

La pensée bordélique, quant à elle, va ignorer l’Etat et s’attaquer aux victimes déjà indemnisées, comme si ce sont ces victimes là qui refusent que l’Etat indemnise les autres, comme si ces victimes là ont reçu l’indemnisation de toutes les autres victimes.
La pensée bordélique se met à se demander « Il a fait quoi de ces 2 milliards? », comme si les indemnisés doivent se justifier, comme s’il s’agissait d’une subvention de l’Etat.

La pensée bordélique exige que des victimes indemnisées indemnisent d’autres victimes à partir de l’indemnité qu’elles ont reçue.
La pensée bordélique croit que c’est du patriotisme de priver un droit aux grands, riches et célèbres.
Parmi toutes ces personnes qui s’indignent pour cette indemnisation, laquelle, placée dans la même situation refuserait d’être indemnisée au nom d’un soi-disant patriotisme ? Laquelle dirait à son père ou à sa mère ou à ses oncles ou à ses tantes placés dans la même situation, de refuser cette indemnisation ?

A LIRE >>  nous ne pouvons mieux nous définir que par notre utilité sociale

L’indemnisation n’est pas une faveur, pas un privilège, mais un droit pour toute victime et une obligation pour tout responsable d’un dommage, ça c’est le mamadou et bineta du Droit.

Bon Dieu! C’est si difficile à comprendre cela ?
Je vois des gens qui ont fait la fac de droit pendant 3 ou 4 bonnes années, s’indigner d’une indemnisation portant sur un préjudice réel, prouvé, établi publiquement.

Le mal est très profond dans ce pays, ce pays n’est même pas vendable, aucun client ne se manifestera, ce pays est à jeter.
JJR(le papa de AMI)

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.