A LA UNELibre opinion

CNT S’il y a des reproches à faire à la classe politique et aux organisations de la société civile, il y en a à faire également au CNRD.

Il est facile de pointer l’incapacité de la classe politique et des organisations de la société civile à s’unir autour de l’essentiel c’est-à-dire l’intérêt supérieur de la Guinée. C’est ce qui serait la cause du grand nombre de candidatures pour le Conseil National de Transition (CNT) d’après certains.
Mais on oublie souvent que les membres du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) ne sont pas connus non plus.Or, le CNRD est l’organe central de définition et d’orientation stratégique de la politique économique, sociale culturelle et de développement du pays. Salon les figures connues de cet organe, celui-ci est composé de tous les éléments des forces de défense et de sécurité (FDS).

Ainsi, le policier qui régule la circulation routière est membre du CNRD, le douanier qui se trouve à Kourémalé à la frontière guinéo-malienne est membre du CNRD, le militaire se trouvant à Kidal dans le cadre de la Minusma est membre du CNRD etc. C’est très difficile de convaincre avec ça.

En 1984, la liste des membres du Comité Militaire du Redressement National ( CMRN) était connue. Il en est de même du Comité National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) en 2008.

Face au flou entourant la composition du CNRD, on peut raisonnablement penser que les auteurs du coup d’État du 5 septembre veulent peut-être éviter des frustrations au sein des FDS. En effet, choisir entraîne inéluctablement des frustrations. Les hommes en uniforme ont beau être soumis à une discipline rigoureuse, ils restent des êtres humains. Choisir tel pour être membre du CNRD et non tel autre pourrait créer des frustrations au sein des FDS, ce dont la junte n’a nullement pas besoin en cette période fragile de transition, surtout que le Groupement des Forces Spéciales semble avoir été la véritable figure de proue du renversement du régime de Alpha Condé. D’autres unités auraient été mises devant le fait accompli et auraient rejoint « mouvement » après. Mais la junte est sans doute soucieuse de présenter à l’opinion une image d’unité au sein des FDS. C’est vraiment intelligent et bien réfléchi du point stratégique car tous les éléments des différents corps et unités pourraient se sentir tous concernés par la prise du pouvoir.

A LIRE >>  La Guinée est comme ce véhicule qui, depuis sa mise en circulation, ne fait que se perdre en chemin Aliou BAH #MoDeL

En cas de réussite, chacun pourrait dire  » le CNRD, c’était nous ». Mais au fond, on sait à peu près qui décide au sein du CNRD.

Que des civils ( acteurs politiques et de la société civile) aient peiné ou peinent encore à s’entendre sur la désignation de leurs représentants au CNT, ce n’est peut-être pas si surprenant que cela, surtout que des critères de choix précis n’ont pas été définis par la Charte de la Transition. S’il y a des reproches à faire à la classe politique et aux organisations de la société civile, il y en a à faire également au CNRD.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.