CORONAVIRUS: PRÉCISION SUR LES CAS DES DEUX BÉRETS MORTS ET DU MINISTRE SÉKOU KOUROUMA
Conseil Economique et Social Hadja Rabiatou Serah Diallo, et le Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration, M. Sékou Kourouma.
Conseil Economique et Social Hadja Rabiatou Serah Diallo, et le Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration, M. Sékou Kourouma.

CORONAVIRUS: PRÉCISION SUR LES CAS DES DEUX BÉRETS MORTS ET DU MINISTRE SÉKOU KOUROUMA

Deux éléments de la Garde Présidentielle sont morts de Coronavirus, respectivement le samedi nuit à 23h17 GMT et le dimanche à 14h09 GMT, au CTE de Donka.

Ces deux bérets rouges font partie des douze membres du Personnel d’Appui de la République, officiellement déclarés par l’ANSS, qui étaient confinés au Camp Alpha Yaya Diallo, loin des regards indiscrets, histoire d’étouffer le rapprochement entre leur statut et celui d’Alpha Condé, qui a été dépisté par des médecins russes.

C’est justement pour cette raison que la quasi-totalité des proches collaborateurs d’Alpha Condé se confinent à leurs domiciles où les consignes sanitaires ne sont pas strictement respectées.

C’est donc dans la nuit de jeudi à vendredi que les deux bérets rouges sont arrivés en catastrophe à Donka. Comme tous les appareils d’oxygenation étaient occupés, Sakoba Kéita ordonna d’évaluer l’état des patients placés sous respiration artificielle, en vue de libérer rapidement deux appareils pour les deux gardes-du-corps du Président.

Parmi les personnes qui allaient mieux, figurait malheureusement le ministre Sékou Kourouma. C’est ainsi que l’ancien ministre de la Fonction Publique et un autre patient (dont l’identité ne m’a été révélée) ont quitté la salle de réanimation sise au rez-de-chaussée, pour être réinstallés dans les étages.

Le vendredi nuit à 00h33 GMT, le ministre Sékou Kourouma retombe dans le coma. Il est encore admis en réanimation, forcément en lieu et place d’un autre patient. Vers 19 GMT, le samedi, le ministre Sékou Kourouma est rappelé à Dieu.

L’annonce du décès ne pouvant être faite avant d’informer Alpha Condé (qui se reposait), ce n’est qu’un peu plus tard que la mort du Ministre sera annoncée aux Guinéens.

A 23h17 minutes, le même samedi, c’est-à-dire hier nuit, le premier béret rouge a tiré sa révérence. À 14h09, ce dimanche 19 avril 2020, le deuxième garde rapproché du Président de la République a tiré sa révérence.

Qu’est-ce qui fait que les décès se succèdent maintenant au CTE de Donka?

  • Primo, le manque de kits de dépistage et de respirateurs

  • Secondo, la quasi-totalité des médecins épidémiologistes compétents et expérimentés sont postés aux domiciles les dignitaires infectés du régime. Tant pis pour les citoyens lambdas qui sont admis à Donka et abandonnés aux mains du Personnel de l’ONGMÉDICALE ALIMA, qui ne dispose pas d’expertise en la matière

  • Tierso, le traitement en cours en Guinée est basé sur des molécules provenant de l’Inde, dont les usines de fabrication ne sont pas homologuées par lOMS. En fait, la Guinée n’a pas encore dépensé un seul centime pour l’achat des médicaments administrés à ses patients.

  • Ces médicaments constituent une offre gratuite de l’Organisation Ouest-africaine de la Santé (OOAS), qui a urgemment volé au secours des pays africains les plus pauvres, qui ne disposaient pas de stock de sécurité de ces molécules au moment de la déclaration de la maladie.

  • La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a. Des pays responsables comme le Sénégal, ont acheté, à leurs frais, des molécules de qualité et se sont passés des dons de l’OOAS

  • Les professionnels de santé désignent les molécules utilisées en Guinée comme “Médicaments de qualité inférieure”.

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

FNDC

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance (communiqué) !

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !