CORONAVIRUS: ET SI MON RÔLE ÉTAIT DE DÉNONCER LES TARES DES AUTORITÉS ET NON CELUI DE LES FLATTER POUR L'ACCOMPLISSEMENT DE MISSIONS QUI LEUR INCOMBENT?
agents à l'hôpital Donka

CORONAVIRUS: ET SI MON RÔLE ÉTAIT DE DÉNONCER LES TARES DES AUTORITÉS ET NON CELUI DE LES FLATTER POUR L’ACCOMPLISSEMENT DE MISSIONS QUI LEUR INCOMBENT?

Dans une précédente publication, j’avais dénoncé des extorsions frauduleuses de médicaments et d’équipements destinés à la riposte contre le coronavirus en Guinée. Je me suis d’ailleurs appuyé sur l’image d’un véhicule de la Société de distribution Tinkisso, qui a été effectivement arraisonné ce jour par les hommes du Colonel Balla Samoura, pour avoir été suspecté de transporter des produits pharmaceutiques dérobés à la riposte. Après plusieurs tractations, les gendarmes ont dû laisser le véhicule poursuivre la distribution.

Quelques heures après, le responsable de Tinkisso s’est fendu dans des interviews erronées, teintées de haine et d’injures à mon encontre, sans pour autant apporter le moindre démenti au fait que le véhicule ait été immobilisé pendant près de 3 heures pour des raisons d’enquêtes par la gendarmerie. Le sieur Camara, puisqu’il s’agit de lui, s’est plutôt contenté d’argumenter son innocence dans une quelconque soustraction frauduleuse de médicaments.

Je réponds, en précisant que je n’ai jamais nommé Tinkisso d’avoir volé des médicaments, puisque ce n’est pas cette société de distribution qui gère les stocks de médicaments de l’Etat Guinéen. Bien des structures appropriées existent pour ça.

Par contre, je persiste et signe que des produits pharmaceutiques et autres équipements destinés à la riposte contre le coronavirus en Guinée ont bel et bien été dérobés par des cadres véreux de l’administration et vendus à des officines privées dont nous dresserons ultérieurement la liste.

Je persiste et signe également que les véhicules de Tinkisso (en tant que distribteur agréé) ont bel et bien été utilisés pour la livraison des produits et équipements supra-cités à des pharmacies privées.

Les ruptures de médicaments récemment constatées à Donka n’ont été essentiellement provoquées que par ces opérations malsaines. Tinkisso peut ne pas maîtriser les tenants et aboutissants des tractations débouchant sur les marchés de distribution qu’il honore via des contrats en bonne et due forme.

Quoiqu’il en soit, le responsable de Tinkisso ne doit ni ne peut nullement s’arroger le droit de me bâillonner face à des pratiques incongrues et ostentatoires qui s’opèrent au grand dam des citoyens lambdas de mon pays.

En outre, d’autres internautes s’offusquent, à tort ou à raison, que mes publications soient focalisées, rien que sur les aspects négatifs de la riposte. Je réponds, très humblement, à ces internautes, que le rôle d’un journaliste d’investigation n’est pas d’encenser les autorités pour ce qu’elles font de positif, puisque cela relève de leurs missions régaliennes. Le rôle d’un journaliste d’investigation consiste à dénoncer ce qui ne va pas, pour attirer l’attention des gouvernants

L’État dispose de suffisamment de créneaux de communication pour faire ses éloges. Je tiens à préciser que je ne travaille pas pour un média d’État. Je suis un journaliste d’investigation indépendant.

Que chacun reste dans son rôle et l’assume pleinement, pour le plus bien de tous les Guinéens. Wassalam.

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Accident de la circulation à Kouroussa : C’est loin après le cortège ministériel

Accident de la circulation à Kouroussa : C’est loin après le cortège ministériel Trois morts, …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !