A LA UNEAfriqueSanté

CVO : La Commission de la CEDEAO et l’OOAS démentent la prétendue approbation du médicament dénommé CVO

0
Andry Rajoelina Covics

Bobo-Dioulasso, le 06 mai 2020 – Notre attention a été attirée sur une histoire qui fait la une des média et selon laquelle, la CEDEAO aurait commandé un lot du médicament dénommé CovidOrganics (CVO) auprès d’un pays tiers.

Nous souhaitons indiquer que la CEDEAO et son institution spécialisée en matière de santé qu’est l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) se dissocient de cette affirmation, et informer le public que nous n’avons jamais commandé ledit médicament.

Nous souhaitons indiquer par ailleurs, que dans le cadre de son mandat qui est d’assurer la
sauvegarde et l’amélioration de la santé des populations de la région, l’OOAS reste engagée vis-àvis de la promotion des pratiques et des produits d’une Médecine traditionnelle rationnelle dans l’espace CEDEAO, et a travaillé de façon cohérente pendant des années, avec les États membres dans le cadre d’études scientifiques sur les médicaments à base de plantes dont l’efficacité est prouvée. Ces produits sont documentés dans notre Pharmacopée des médicaments traditionnels de la CEDEAO, dont la deuxième édition sera publiée dans les prochaines semaines.

L’OOAS a également, dans un passé récent, identifié, entretenu et soutenu des centres d’excellence en médecine traditionnelle à l’échelle de la région de la CEDEAO.

Nous savons que nombreuses sont les déclarations faites dans différentes parties du monde, et qui revendiquent avoir trouvé le remède du Covid-19, mais nous ne pouvons que soutenir et approuver les produits dont l’efficacité a été démontrée par des études scientifiques. C’est pourquoi l’OOAS collabore avec des partenaires pertinents, notamment l’OMS, le Centre africain de contrôle des maladies (Africa CDC ) ainsi qu’avec des consortiums nationaux, régionaux et internationaux de recherche, afin de promouvoir la recherche scientifique d’un remède contre la maladie.

A LIRE >>  Afrique Mali : l'Assemblée nationale adopte un nouveau code électoral

Nous travaillons en outre, avec les États membres sur quelques-uns des médicaments disponibles dans le cadre d’essais cliniques et pour une utilisation à titre compassionnel en ce qui concerne certains cas graves. En ce moment même, un certain nombre de centres d’excellence de la Médecine traditionnelle de l’espace CEDEAO sont également en train de procéder à des études sur des produits d’une efficacité potentielle.

La Commission de la CEDEAO et l’OOAS continueront à se focaliser sur la mise en œuvre des décisions prises par les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO lors de leur récent sommet extraordinaire sur la lutte contre le Covid-19, dont l’une consiste à renforcer la coopération entre les États membres en matière de recherche, de formation et de partage d’expériences dans le domaine de la santé en général, et de la lutte contre le Covid-19 en particulier. FIN

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Devenez adhérent·e de notre média. Par Orange Money au 620 17 89 30

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Se radicaliser vis-à-vis de nos bourreaux est une question de survie, d’honneur et de dignité.

Previous article

La réponse caustique du ministère de la Sécurité guinéen à Human Rights Watch

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in A LA UNE