A LA UNEJustice et Droit

Demain, 28 septembre 2022, s’ouvrira le procès relatif aux événements tragiques du 28 septembre 2009 au stade éponyme du 28-septembre.

Demain, 28 septembre 2022, s’ouvrira le procès relatif aux événements tragiques du 28 septembre 2009 au stade éponyme du 28-septembre.

Ce procès tant attendu par la communauté internationale et les défenseurs des droits de l’homme marquera d’une pierre blanche la lutte contre l’impunité en Guinée. La tenue de ce procès a été rendue possible grâce la pression constante de la Cour pénale internationale qui n’a cessé de porter son regard sur ce dossier, d’interpeller à chaque occasion les autorités guinéennes et de leur rappeler leur engagement à faire en sorte que le procès soit organisé.

En réalité, pendant les années de la gouvernance du Président Alpha Condé, l’on a pas perçu une réelle volonté d’organiser ce procès. En dépit du lancement du chantier de construction de l’édifice devant abriter le procès et la mise en place d’un comité de pilotage en vue de son organisation matérielle, l’on avait l’impression qu’il s’agissait tout simplement que de manœuvres dilatoires.
M. Alpha Condé avait même confié au journal « Jeune Afrique » que sa priorité était plus l’eau et l’électricité que le procès du  » 28-septembre ». Cela voulait tout dire.

Aujourd’hui, ils sont nombreux à travers le monde à avoir les yeux rivés sur la Guinée. La crédibilité des magistrats et des avocats guinéens est en jeu. Les magistrats doivent démontrer que la CPI n’a pas eu tort de confier la gestion de ce dossier à la justice guinéenne et que celle-ci est capable de le traiter dans le respect des règles d’un procès juste et équitable. En tout cas, les autorités de la Transition semblent avoir créé toutes les conditions pour l’organisation du procès.
Il incombe désormais à la justice guinéenne de se montrer à la hauteur et de répondre aux attentes de la communauté nationale et internationale.

A LIRE >> 

Il faut espérer qu’elle y parviendra. La beauté des locaux qui abriteront le procès est à saluer. Mais elle n’est pas suffisante. L’aspect humaine compte dans la réussite du procès. C’est là que les magistrats et les avocats en particulier sont attendus.

Plein succès à tous les protagonistes de ce procès historique.

Par Me Mohamed Traoré bâtonnier

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.