votre espace publicite 2018

Dix choses que les politiques ignorent des journalistes par Abdoulaye Bah

Dix choses que les politiques ignorent des journalistes par Abdoulaye Bah
5 (100%) 1 vote

1- Nos politiques pensent que, comme on s’appelle, on se tutoie et se fréquente, un journaliste est un ami, un frère, un militant.

Non, un journaliste, n’est ni un ami, un militant, mais un journaliste. Loin de lui, tu as froid. Tout près, tu te brûles. Donc, il faut savoir vivre avec.

2- Nos politiques pensent aussi que, comme ils sont populaires, si un petit journaliste les attaque, ils peuvent lui briser les côtes.

Erreur. La guerre contre un journaliste est plus complexe que celle menée en Syrie. Vous avez raison ou tort, il vous le fera payer.

3- Nos politiques pensent que, parce qu’un média peu connu les critique, ils n’en ont cure. Ils se disent que personne ne lui croira.

Erreur, un journaliste si minable soit-il, un média si torchon soit-il, si vous êtes dans son viseur, il vous déplumera tôt ou tard.

4- Nos politiques pensent passer par les médias pour parvenir à leurs fins. Et une fois l’objectif atteint, ils tournent le dos.

Erreur, un journaliste peut faire, défaire et refaire les hommes. Il peut vous aider à monter, à descendre et à remonter.

5- Nos politiques pensent pouvoir, soit manipuler un média pour ne pas se faire démasquer, soit embellir pour se faire aduler.

Erreur. Quand vous parlez à un journaliste, soyez sûrs que vous parlez à un policier. Il lit les sous-entendus et entre les lignes.

6- Nos leaders politiques pensent que, comme ils n’aiment pas la tête d’un journaliste, ils ont les moyens de se cacher de lui.

A LIRE >>  La solidarité guinéo-malienne se renforce face à l'épreuve

Erreur. Pour se cacher d’un journaliste, il faut être sans ami, sans parent, sans proche, sans collaborateur, sans vigile, ni détracteur.

7- Nos politiques pensent que la meilleure façon d’être dans les bonnes grâces des journalistes ou que la meilleure façon de les éviter, c’est leur donner des cadeaux ou habiter dans un bunker.

Erreur. Tu vas donner tout l’or de Boure pour un journaliste. Demain, sil y a une question de vie ou de mort, il va t’enterrer. Tu vas couper tout contact, un journaliste t’aura toujours.

8- Nos politiques aiment briser le silence quand un journaliste sort un dossier contre eux. Ils se veulent tout propre.

Erreur. Quand un journaliste fait un petit jet sur vous, méfiez vous de réagir sur le champ. Il a, souvent, une bombe derrière.

9- Nos politiques pensent qu’à force d’être ami avec les journalistes, leur carrière est assurée et même garantie.

Grosse erreur. Un journaliste va beau vous épauler à la Hillary mais dans l’isoloir, les électeurs peuvent se TRUMPer.

10- Nos politiques pensent enfin qu’en ayant un empire média à la Berlusconi, ils peuvent nous diriger éternellement.

Erreur. Les médias, qui vous aident à conquérir le pouvoir sont ceux- là qui vous demanderont des comptes demain. Rien à faire.

 

Repose en paix Abdoulaye Bah

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.